Yes or No (YoN) : Le projet crypto qui veut décentraliser le pari !

L’ambition est colossale. Avec son application YoN (Yes or No), le groupe français ambitionne de se positionner comme l’un des pionniers dans le monde du pari décentralisé. Et profiter de l’avantage concurrentiel du “first-mover”. Tout en ouvrant également la voie à des paris autres que les paris sportifs. 

 

1xbit

On connait Betclic, Winamax, Betfair ou encore Unibet. Dans les mois ou les années à venir, le marché du pari pourrait être bouleversé par l’émergence d’acteurs décentralisés. Leur offre ? Permettre aux joueurs d’être à la fois parieur et bookmaker. Zoom ici sur l’offre de Yes or No, pionnier en la matière.

Comment Fonctionne le Protocole YoN ?

Comment Fonctionne le Protocole YoN ?Le projet s’appuie sur une application mobile pour se développer. Via cette application, il est possible de parier de manière binaire. En répondant simplement par oui ou par non. Exit les côtes et bonjour la simplicité. Par ce biais, Yes or No entend convaincre un public beaucoup plus large que l’amateur de sport. Actuellement, l’application regorge de paris sur les cryptomonnaies. Ainsi, il est parfois question de se prononcer sur l’évolution du cours du Bitcoin sur les 4 prochaines heures. Les paris sportifs sont également nombreux sur l’appli.

Mais les ambitions ne s’arrêtent pas la. Pour faire vivre sa solution, les porteurs de projet entendent s’appuyer sur la publicité. Et reverser jusqu’à 40 % des revenus publicitaires aux détenteurs de tokens YoN. Pour les utilisateurs de l’application, le protocole entend également les rémunérer pour le temps passé. Pour cela, 27 millions de tokens seront distribués chaque mois.

Bon à savoir : La version finale de l’application prévoit de parier avec le token YON, le jeton de gouvernance de la plateforme.

Si l’on se focalise sur l’équipe à la tête du projet, celle-ci semble plutôt rassurante. Gilles Feingold, le fondateur du projet est notamment connu pour avoir lancé la premièr gamme de boissons énergétiques en France à la fin des années 1990. Son expérience en ce qui concerne la commercialisation d’un produit novateur sera certainement un atout de poids pour Yes or No. Le co-fondateur Pierre Klein est quant à lui un expert du pari sportif puisqu’il était numéro 1 chez Betclic France. Pour suivre les évolutions prévues, la road-map du projet est accessible sur le site de Yes or No.

Le Pari Décentralisé : Un Marché d’Avenir ?

Avant de se concentrer sur le pari décentralisé, concentrons nous sur le pari. Selon les données de Statista, le pari sportif représente en 2021, 40 % des parts de marché des jeux d’argent. Un chiffre qui augmente légèrement année après année depuis 2016 (36 %) et qui se place aujourd’hui loin devant le poker, la loterie ou encore le casino.

Depuis plusieurs mois, la mode est au déploiement de protocoles cryptos décentralisés : pour le trading, pour le stockage de données ou encore pour le micro-crédit. Selon les estimations de Yes or No, le marché du pari décentralisé représentait près de 150 millions de dollars en 2020. Mais l’offre est encore très limitée et le potentiel de développement particulièrement intéressant. L’histogramme suivant nous renseigne sur l’évolution potentielle du secteur du pari décentralisé d’ici à 2028. Avec un marché qui pourrait très largement s’épaissir d’année en année.

Yes or No (YoN) : Le projet crypto qui veut décentraliser le pari !

A terme, le marché du pari décentralisé pourrait représenter plusieurs dizaines de milliards d’euros chaque année. Mais pour continuer à se développer, le marché devra se défaire des potentiels écueils juridiques. Un frein que nous identifions aujourd’hui comme le principal dans le déploiement des solutions de paris décentralisés. Les équipes de Yes or No travaillent actuellement sur les spécificités règlementaires propres à chaque pays. Car non, Yes or No ne souhaite pas se cantonner aux frontières de la France. Le groupe entend bien se déployer à l’international.

Quoi qu’il en soit, le décollage de Yes or No devrait être un processus long. Après le listing, des solutions pour staker le jeton devraient être mises à disposition des possesseurs du token.

Comment se Procurer des Tokens YON ?

Le groupe a lancé ces dernières semaines une ICO (Initial Coin Offering) en trois phases. La première phase permettait de se procurer le jeton au prix de 0,0015 $ avec un ticket minimum d’entrée à 5 000 $. Lors de la seconde phase, le ticket minimum n’était plus que de 1 000 $ pour un prix de vente à 0,002 $. Enfin, la troisième et derniere phase de l’ICO permettait d’acquérir le YON à 0,003 $. C’est à ce prix que le premier listing devrait intervenir fin novembre.

Le listing sur des exchanges décentralisés comme Pancakeswap ou Uniswap est prévu pour la fin du mois de novembre. Le token pourrait aussi faire son apparition dans les semaines qui suivent sur des exchanges centralisés. Si il semble difficile de tabler sur un listing chez le géant Binance ou la plateforme Coinbase, le listing sur un CEX pourrait jouer favorablement sur le cours du token.

1 Fournisseurs avec vos critères

Yes or No (YoN) : Le projet crypto qui veut décentraliser le pari !

Pour € 1000 Vous obtenez

0.0179BTC

Ce qu’on aime

  • Plateforme Intuitive
  • 0% Commission
  • Dépôt Min. 20€

Frais

Sécurité

Sélection de monnaies

Pour €1000 Vous obtenez

0.0179 BTC

78.77% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *