Visa veut faciliter les achats de Bitcoin

Le PDG de Visa, Al Kelly, en est certain, la firme doit être un acteur des cryptomonnaies, stablecoins et aussi Bitcoin. Son objectif : permettre la conversion instantanée du BTC en monnaie fiat et son utilisation dans les paiements.

C’est la bousculade dans l’univers Bitcoin. Le PDG de NYDIG l’assurait cette semaine, de grandes entreprises s’apprêtent à contribuer à la démocratisation du Bitcoin. Et cela pourrait constituer un tournant dans l’adoption du BTC par les institutionnels.

Visa, en tant qu’acteur mondial des paiements, s’intéresse à d’autres usages du Bitcoin, et plus largement des cryptomonnaies, en particulier les stablecoins. Dans une interview à Fortune, son PDG fait un peu la lumière sur les ambitions du groupe dans ce secteur.

Achat et conversion de Bitcoin grâce à Visa

Concernant le Bitcoin d’abord. Les projets de Visa sont doubles. « Nous essayons de faire deux choses : d’une part, permettre l’achat de Bitcoin sur les cartes Visa et, d’autre part, travailler avec certains portefeuilles Bitcoin pour permettre la conversion du Bitcoin en monnaie fiduciaire », détaille-t-il.

Ces services ouvriraient ainsi la voie au développement des usages de la première des cryptomonnaies en tant que moyen de paiement. Or, cet usage est encore aujourd’hui peu développé. La spéculation l’emporte en effet sur sa fonction de moyen de paiement.

En développant sa participation dans l’écosystème BTC, Visa permettrait ainsi son utilisation par les quelques 70 millions de marchands clients de l’entreprise. Toutefois, l’intérêt de la firme ne se cantonne pas au Bitcoin.

Le « fort potentiel » des stablecoins

Le géant mène aussi des chantiers autour des stablecoins, ces monnaies numériques adossées à des monnaies fiat. « Nous voyons un fort potentiel pour que ceux-ci deviennent un nouveau moyen de paiement », souligne Al Kelly.

Visa collabore d’ores et déjà avec 35 acteurs du monde des cryptomonnaies. Parmi ceux-ci, citons notamment BlockFi, Fold, Binance et Crypto.com. Circle, l’émetteur du stablecoin USDC, compte lui aussi parmi ses partenaires.

La multinationale n’est cependant pas seule en lice. Ses principaux concurrents se positionnent également sur ce marché. C’est notamment le cas de PayPal, qui propose déjà un service d’achat de cryptomonnaies.

Déjà partenaire d’acteurs de la crypto, Mastercard se prépare lui à une nouvelle étape. L’entreprise annonçait en février qu’elle permettrait en 2021 les paiements directement en cryptomonnaies sur son réseau.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *