VeChain (VET) au service du passeport vaccinal

La République de Saint-Marin, en collaboration avec la Fondation VeChain (VET) et l’assureur numérique DNV, vient d’approuver un passeport vaccinal sous forme de NFT, une première nationale. 

Medicine in vials and syringe

VeChain pour garantir l’authenticité du pass

L’info a été diffusée sur Twitter : le micro Etat Européen enclavé dans le centre de l’Italie a mis en place son passeport vaccinal : un eNFT (Entreprise Non Fungible Token) déployé sur la blokchain VeChain. Sa particularité ? Son interopérabilité puisqu’il est potentiellement interprétable par les autorités du monde entier là où, par exemple, le passeport vaccinal Français est limité aux frontières de l’UE.

A ce sujet, Renato Grottola, en charge de l’innovation chez DNV, indique que « tout le monde peut vérifier un certificat sans avoir besoin de télécharger une application spécifique. L’utilisation de la blockchain VeChain permet d’augmenter la confiance dans l’authenticité des informations ». Ce « pass sanitaire » est émis par les autorités sanitaires de Saint-Marin sur demande personnelle. Il comportera des informations sur la vaccination contre le Sars-Cov2, une infection passée ou un résultat négatif à un test PCR. Il ne comportera pas de données personnelles, comme l’identité de la Il présente deux QR codes : un premier, conforme aux normes de l’UE, peut être vérifié sur tout le territoire Européen par les autorités des Etats membres.

Il se rapproche en cela du passeport plus « classique », comme le Français. Le second, lui, peut être scanné par n’importe quelle application. Il redirige sur une web-app où la validité du certificat peut être vérifiée grâce au eNFT. Celui-ci assure un certificat d’authenticité numérique, le rendant unique et non reproductible, puisqu’enregistré sur la blockchain publique VeChain.

Renato Grottola précise : « L’utilisation de la technologie blockchain de VeChain et, en particulier, des NFT, permet d’accroître la confiance dans l’authenticité des informations, réduisant ainsi le risque de contrefaçon ».

VeChain n’en est pas à sa première incursion dans la lutte contre la pandémie mondiale de Covid-19. En effet, le 5 janvier, la fondation annonçait s’être associée à un hôpital de Chypre pour permettre aux 100 premiers vaccinés de l’établissement de stocker la preuve de leur vaccination sur la blockchain VeChain, et consultable via l’application E-HCert. 

A travers ces deux cas concrets d’utilisation des NFT dans la lutte contre la pandémie, VeChain vient prouver son expertise dans un domaine qu’elle n’avait jusqu’ici que peu exploré : celui de la santé. Un domaine d’avenir pour la blockchain ?

Plus d’actions

Si les « Smart contracts », le « proof-of-work », la « Defi » ou les « pools de liquidités » constituent pour vous de nébuleux concepts, c’est ici que j’interviens. Et s’ils vous paraissent familiers, j’ai également ma carte à jouer !

Crypto-enthousiaste de la première heure, j’étudie avec intérêt les avancées des technologies liées à la blockchain. Mon leitmotiv ? Transmettre au lecteur, avec la même passion que celle qui m’habite, les news de ce secteur florissant !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *