Un crypto artiste met aux enchères des fragments de La création d’Adam en NFT

La création d’Adam, cette œuvre de Michel-Ange qui orne le plafond de la chapelle Sixtine au Vatican dispose désormais d’une version numérique. En effet, l’artiste Pak s’est inspiré de celle-ci afin de lancer une enchère inédite pour la collecte de NFT. Intitulée La Création, l’œuvre numérique est en réalité composé d’une découpe de plusieurs tuiles qui une fois réunies représentent l’œuvre physique originale. Une idée sans précédent qui a pour but de faire des collectionneurs les créateurs de la version numérique de la célèbre représentation.

Une œuvre qui se dévoile à mesure que les NFT sont achetés

Voilà résumer en une phrase l’expérience que propose M. Pak au public avec sa dernière campagne de vente aux enchères de NFT. En numérisant l’œuvre de Michel Ange, l’artiste l’a découpée en 560 (35 par 16) tuiles différentes qui sont représentées chacune par un NFT. La vente de ces petites tuiles se fera cependant de façon progressive, le contenu de chacune d’entre elles n’étant révélé qu’après sa mise aux enchères réussie. Cette opération sera d’ailleurs réalisée sur le contrat principal de la collection dénommé CREATION. Les NFT seront dès lors frappés dans l’ordre de leur collecte et chaque jeton sera ensuite envoyé au soumissionnaire gagnant.

La vente aux enchères devra se dérouler sur une durée de 72 heures et prévoit une commission de recette de 85% pour Pak, le reste étant destiné au marché numérique MakersPlace. Spécialiste du marketing communautaire et de la croissance à MakersPlace, Aisha Arif a déclaré que l’expérience de collecte/création proposée par l’artiste était plus importante que l’œuvre numérique elle-même. Le choix de l’œuvre de Michel Ange aurait d’ailleurs été fait à dessein afin de susciter une réflexion sur la question de savoir qui était réellement le créateur de l’œuvre.

Le visuel final de l’œuvre ne comportera que les NFT collectées

Le but final de cette vente aux enchères n’est pas de reproduire intégralement l’œuvre de Michel Ange, mais d’en fournir une version unique. Les collectionneurs étant les créateurs de cette version, seuls les NFT vendus seront dévoilés sur la représentation numérique, les autres restants dans le noir. Afin d’éviter que toutes les tuiles ne soient vendues, celles-ci possèdent un montant d’enchère minimum global qui augmente avec le début de chaque enchère de 20 nouvelles tuiles.

« Cette structure de paiement a été mise en place pour garantir que toutes les tuiles ne soient pas achetées puisque, à terme, le montant minimum de l’enchère augmentera pour atteindre un prix très élevé. Seules ces 560 tuiles vivent sur ce contrat et seules les tuiles collectées seront frappées. Le reste n’existera pas » a ainsi rassuré Mme Arif.

Deuxième crypto-artiste le plus rentable au monde avec plus 5,2 millions de dollars de NFT vendus, M. Pak prouve qu’il n’a pas volé son statut avec cette brillante idée. Celle-ci pourrait d’ailleurs rapidement faire école dans le milieu à moins de devenir sa signature personnelle.

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profil particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *