Tuer Ethereum ? Impossible pour un fondateur de Solana

Qualifiée d’Ethereum Killer, la blockchain Solana a pourtant d’autres ambitions. Pour son cofondateur, Raj Gokal, une guerre entre réseaux est inutile.

Des projets comme Avalanche, Solana, Terra ou Cardano voient la valeur de leurs jetons monter en 2021. Pourquoi cet intérêt des investisseurs ? Notamment parce qu’ils offrent des alternatives à Ethereum, la blockchain de référence.

1xbit

Mais le succès de ces réseaux décentralisés ne rime pas nécessairement avec défaillance d’Ethereum. Le qualificatif d’Ethereum Killers, tels qu’ils sont souvent baptisés, traduit un esprit guerrier.

Ethereum ne peut pas être tué

Il n’est pas sûr que ce champ lexical soit toujours du goût des créateurs de ces blockchains. Le cofondateur de Solana Labs n’adhère en tout cas nullement à ce vocabulaire guerrier. Raj Gokal réfute en outre une quelconque volonté de tuer Ethereum.

L’acteur de l’écosystème Solana s’en explique sur Twitter, en réaction à un message d’un acteur du financement, Chris Burniske de Placeholder. Pour ce dernier, une bataille est bien en cours.

“Malgré les belles paroles, les couteaux L1 [Layer 1] sont complètement tirés. En crypto, généralement, les gens veulent que leurs principaux investissements l’emportent.” Si c’est une réalité, Gokal ne la partage pas cependant.

En dépit de la rhétorique en vogue, le cadre de Solana Labs juge inutile de faire de ces rivalités entre blockchain “un combat.” Quel que soit le réseau, poursuit-il, le but premier est l’adoption du Web 3.0.

Solana et Ethereum peuvent cohabiter

“Des couteaux tirés, cela suggère que nous essayons de tuer Ethereum. Ethereum ne peut pas être tué, c’est impossible. Et c’est déjà une belle force du bien dans le monde, donnant du pouvoir à des millions de personnes et créant des milliards de richesse. De toute évidence, il en va de même pour bitcoin”, défend Raj Gokal.

En clair, il est tout à fait possible de faire cohabiter différents réseaux blockchain. Si la concurrence est saine et permet des avancées, son objectif n’est pas cependant de faire disparaître les concurrents.

Les faits semblent d’ailleurs le confirmer. Ethereum continue de se développer, grâce aux NFT et à la DeFi notamment. Le prix de l’ETH explose et multiplie les records cette année.

Cela n’empêche pas pour autant un réseau comme Solana de réaliser une année 2021 exceptionnelle. Le SOL occupe actuellement la 5e place en termes de capitalisation à près de 70 milliards de dollars. Sur la DeFi et les NFT, son développement est rapide. Cohabiter plutôt que tuer, c’est possible.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *