Tout ce qu’il faut savoir sur le projet Meta de Facebook

Ce n’est plus un secret de polichinelle, le géant Facebook par l’intermédiaire de son fondateur Mark Zuckerberg a décidé de changer de nom. Finie donc l’ancienne appellation, il faudra désormais s’habituer à Meta. Au-delà du nom qui fait référence à un énorme projet lancé, qu’est-ce qui a réellement changé et à quoi faut-il s’attendre dans les prochains jours ?

Meta est le nouveau nom du groupe Facebook. source : Adobe Stock

Rappelons que depuis quelques semaines, le géant américain ne se porte pas très bien. Il y a eu l’épisode de la panne historique qui a ébranlé le monde et maintenant, le propriétaire doit affronter les révélations choquantes d’une ex-employée. Depuis la mi-octobre, le groupe multiplie les stratégies afin de donner vie au métavers. Si vous ignorez tout de ce projet d’envergure signé Facebook, Cryptonews vous fait un bref récapitulatif des choses à savoir

Qu’est-ce que Métavers ?

Les amoureux de cinéma qui ont savouré Ready Player One ont certainement une appréhension de ce mot. En effet, sont comparables à un autre film de Steven Spielberg intitulé « l’OASIS ». Ces œuvres cinématographiques font la peinture d’un monde transversal et futuriste, une sorte de photocopie de ce monde, mais en version numérique. Un règne dans lequel, on vivrait uniquement de façon virtuelle sous l’aspect d’un avatar. 

En faisant une traduction littérale du mot, « Metaverse » en français signifie au-delà de l’univers. Les progrès technologiques de ces dernières années accentuent l’idée d’un monde où la réalité virtuelle prendrait le pouvoir. Il suffit de regarder ce qu’on est capable de faire aujourd’hui avec les hologrammes, les casques VR ou encore les lunettes connectées. Mais, Métavers va au-delà de la réalité virtuelle et intègre les sentiments et l’émotion.

Métavers prône une réalité virtuelle sentimentale et émotionnelle

Facebook veut rompre avec une réalité virtuelle qui ressemble plus à un jeu vidéo qu’à une vie réelle. Le groupe pense à une véritable vie virtuelle dans laquelle, les émotions et les sentiments pourraient se mêler. Les hommes cessent d’être de simples spectateurs, ils deviennent des acteurs et prennent part aux actions et aux expériences. 

Pour faire simple, avec le projet Meta de Facebook, il est possible de faire des rencontres dans un parc et de cheminer avec une personne qui se trouve à l’autre bout de la terre. Vous pouvez même aller en boîte ensemble, travailler et vivre comme si vous étiez réellement côte à côte. 

Globalement, Mark Zuckerberg projette de créer une deuxième vie. Cette immersion dans un monde transversal sera vécue cette fois via des lunettes connectées et non plus sur un smartphone ou derrière un ordinateur comme c’était le cas jusqu’ici.

Qu’est-ce qui justifie l’intérêt de Facebook pour Métavers ?

Tous les leaders du web et du divertissement en ligne le savent, celui qui va contrôler les Meta-univers aura une longueur d’avance sur ses concurrents. C’est la prochaine grande étape que devra franchir la technologie. Facebook compte bien jouer les premiers rôles dans ce domaine. Le géant californien ne compte pas copier de fonctionnalités, il souhaite concevoir une nouvelle forme d’interactions sociales conçue par ses ingénieurs à 100 %. 

Avec ce projet, Facebook ne renie pas son ADN puisque le groupe s’est forgé une solide réputation dans la mise en relation des internautes. Pour parvenir au résultat tant espéré, la firme a racheté plusieurs applications; WhatsApp et Instagram en sont les parfaites illustrations. Le réseau social ne lésine pas sur les moyens, il y met du prix en témoigne son acquisition en 2014 de l’entreprise L’Ocultus.

Où en est le projet à ce jour ?

Il faut l’avouer, Facebook met le turbo pour que tout soit opérationnel le plutôt possible. Aujourd’hui, certaines expériences fortement liées au projet Meta commencer déjà à prendre forme. Certes, l’immersion dans le monde futuriste signé Facebook n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Mais, ce n’est qu’une question de temps avant que tout soit opérationnel. Le but de ce projet est de générer des salles de conférence, des salles de classe, des sites de vente et bien plus en mode réalité virtuelle. 

Pour profiter de cette expérience, il faudra disposer d’un casque de réalité virtuelle Oculus Quest 2. C’est à ce moment que la magie opère, car si nous prenons l’exemple d’une réunion d’affaires, toutes les parties prenantes seront virtuellement présentes autour de la table. Ce sont les avatars qui représenteront les participants et il y aura la possibilité de faire des interactions grâce aux commandes et micro disponibles. 

Tout ou presque est donc prêt, il manque juste l’adhésion totale du public qui reste pour le moment partagé. Une partie est enthousiaste, tandis que le camp des réfractaires est encore important et c’est à ce niveau que le projet Meta doit lancer l’opération de séduction. Les détracteurs rédoutent que Facebook monopolise à lui seul cette technologie.

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *