Top 10 NFTs les plus chers au monde !

Les jetons non-fongibles (NFT) font écho au niveau de l’industrie cryptographique. Que vous soyez peintres, musiciens, footballeurs, ou créateurs  de jeux vidéos, les NFTs devraient vous attirer. Ils vous permettent d’établir une identité numérique de votre œuvre.

En dehors de l’aspect de l’innovation, ces actifs passionnent pour leur prix. Il y aurait plus de 3 milliards de produits NFT vendus depuis leur popularisation à partir du mois de février. L’écosystème  cryptos impliqués dans les NFTs représentent la coquette somme de 27,9 milliards de dollars.

Hier, Le célèbre chanteur Booba, a même récemment annoncé qu’il sortirait un titre inédit qui serait disponible exclusivement…en NFT. Une première pour le milieu artistique français. D’autres artistes connus des États Unis s’étaient déjà laissés séduire par ces token: Snoop Dog, Lil Pump et The Weeknd. 

Voici le top 10 des NFTs les plus chers au monde

D’abord, que sont les NFTs?

Les NFT sont des jetons non fongibles (non fongible token, en anglais) représentant des objets numériques qui peuvent être: une vidéo, une œuvre d’art, une image ou un fichier audio. Ces objets sont associés à une identité numérique, qui elle-même est rattachée à un ou plusieurs propriétaires.

Contrairement aux cryptomonnaies, les NFT ne sont pas interchangeables. En d’autres termes, ils ne sont pas fongibles et ne peuvent être échangés contre d’autres actifs numériques. Leur valeur va donc dépendre de leur originalité, leur rareté mais également du cours de la cryptomonnaie.

Ces derniers sont normalement uniques avec des codes d’identification uniques. Ils sont vendus, achetés et payés en ligne avec de la monnaie crypto.

Place au top 10!

1. Beeple – Everyday : the first five thousand days: 69 346 250 $ 

Beeple: Everyday : the first five thousand days

Conçue par Mike « Beeple » Winkelmann, l’œuvre dénommée Everyday: the first five thousand days, a récemment battu le record de l’œuvre d’art la plus coûteuse du monde cryptographique.
Âgé de 39 ans, l’auteur de Everyday a représenté dans son œuvre une collection d’images assemblées durant 5000 jours d’affilée. Authentifiée et protégée par la Blockchain, l’œuvre a été mise aux enchères et vendue à 69 346 250 $ par la maison Christie’s. 

Elle a été achetée par Vignesh Sundaresan, qui, au début, a tenu à rester sous un pseudonyme. Il a révélé plus tard son identité. La deuxième offre la plus alléchante était celle du PDG et fondateur de Tron, Justin Sun, qui lui a offert 60,2 millions de dollars pour la pièce unique de Mike Winkelmann. 

2. CryptoPunk 7523: 11.8 millions de $ 

CryptoPunk 7523

Créé par Matt Hall et John Watkinson, le CryptoPunk 7523 est l’œuvre la plus chère de la collection des auteurs. Elle fait partie des 9 punks extraterrestres créés par le duo, et s’est démarquée du lot grâce à un détail plutôt significatif.
En effet, le CryptoPunk 7523 est le seul Punk à porter un masque chirurgical. Ce qui lui a apporté un côté unique, surtout en ces temps dominés par la Covid 19. 

L’œuvre a été vendue aux enchères « Natively Digital », pour une rondelette somme de 11.8 milliards de dollars. Son acheteur, Shalom Meckenzie, s’est exprimé en ces termes à Décrypter:
« Je voulais vraiment ce CryptoPunk particulier. Il fait partie de la collection des extraterrestres, qui est le plus rare des punks et le seul extraterrestre à avoir un masque. Je pensais que c’était symbolique de Covid et de la popularisation des NFT » 

3. CryptoPunk 7804: 7.56 millions de $ 

CryptoPunk 7804

Le CryptoPunk 7804 est la deuxième pièce du duo Matt Hall et John Watkinson, à avoir été vendue à meilleur prix. Également différent des autres CryptoPunks, le CryptoPunk 7804 porte un capuchon, des lunettes et un tuyau. Il est le seul des CryptoPunks à avoir un tuyau et un capuchon. 

L’œuvre a été vendue aux enchères pour 7.56 millions de dollars. Son propriétaire est dorénavant Dylan Field, PDG de la célèbre société de logiciels de conception, Figma. 

4. CryptoPunk 3100: 7.51 millions de $ 

CryptoPunk 3100

Les œuvres de ces auteurs dominent grandement le marché du crypto-art. Un troisième CryptoPunk vient se hisser en 4ème position dans cette liste des NFT les plus chers. Le CryptoPunk 3100 est vendu à 7.51 millions de dollars en mars 2021 et vient se classer derrière le CryptoPunk 7804. Son originalité provient du bandeau qu’il arbore, et que les autres CryptoPunks n’ont pas. 

Cependant il a été remis en vente par son propriétaire pour une somme de 90.5 millions de dollars, l’équivalent de 35 000 ether! S’il est soldé pour ce prix, il deviendra non seulement le CryptoPunk vendu le plus chèrement, mais également la pièce d’art numérique la plus coûteuse…du monde! 

5. Beeple – Crossroad : 6 600 000 $ 

Beeple: Crossroad

Une autre pièce de l’artiste Mike Winkelmann a été vendue pour une somme considérable. Le NFT en question, nommé Crossroad, présente des messages anti-Donald Trump, et une caricature agrandie, rappelant celle de l’ancien président. L’originalité de l’œuvre demeure dans sa conception même.

En effet, elle a été créée pour changer d’aspect en fonction des résultats des élections qui ont eu lieu aux États Unis en 2020. Si l’ancien président avait gagné ces élections, le tableau final aurait présenté un Donald Trump arborant une couronne, et traversant entre les flammes. Elle a été vendue sur Nifty Gateway pour 6.6 millions de dollars, soit 10 fois sa valeur d’achat initiale. 

6. Beeple – Ocean Front : 6 millions de $ 

Beeple – Ocean Front

Une autre œuvre de Beeple a été soldée pour une jolie somme de 6 millions de dollars. L’œuvre, nommée Ocean Front par l’artiste, est d’un symbolisme significatif. Elle tente d’imager le défi de taille que représente le changement climatique pour le monde entier. On y voit, en effet, un arbre mal assuré sur un ensemble de conteneurs, le tout au milieu d’un océan d’aspect huileux. Elle a été vendue aux enchères sur le marché Nifty Gateway et son actuel propriétaire n’est autre que Justin Sun, fondateur et directeur de Tron Foundation. 

Les bénéfices de la vente de ce NFT sont parvenus à une entreprise à but non lucratif, l’Open Earth Fondation, pour aider dans la lutte contre le changement climatique. 

7. CryptoPunk 5217: 5.44 millions de $ 

CryptoPunk 5217

Un autre CryptoPunk est vendu en juillet 2021 pour un montant de 5.44 millions de dollars. Il faut dire que chacun des CrytoPunk est conçu, à chaque fois, avec un détail supplémentaire original.
En effet, le CryptoPunk 5217 a un bonnet tricoté rouge, et une chaîne en or en accessoires, qui lui donne un aspect plutôt différent des autres CryptoPunks. 

Il vient donc en 4ème position dans la liste des CryptoPunks les plus chers, derrière le CryptoPunk 3100. 

8. World wide web source code: 5.43 millions de $ 

World wide web source code

Créé en 1990 par Tim Berners-Lee, le World Wide Web (WWW) est un système de partage d’informations qui permet à des scientifiques d’avoir accès à des informations, peu importe où ils se trouvent.

Tim Berners-Lee, également créateur de HTTP, URL et HTML a mis en vente le code source de son site WWW, à la grande stupéfaction de plus d’un. 

Intitulé « This Changes Everything », le NFT a été finalement vendu pour 5.43 millions de dollars. Évidemment, il ne s’agissait pas du code source réel du site, mais plutôt d’une représentation artistique de ce dernier. 

9. CryptoPunk 7252: 5.3 millions de $ 

CryptoPunk 7252

Le CryptoPunk 7252 est un NFT de la collection des 9 CryptoPunk extraterrestres, à être vendu au prix de 5.3 millions de dollars.

Ce punk arbore une jugulaire, une boucle d’oreille et des cheveux en bataille. Il a été vendu au prime abord pour environ 2.5 millions de dollars. Son propriétaire l’a immédiatement remis en vente, et le 24 août 2021, il a été vendu pour une somme précise de 5.33 millions de dollars, soit plus du double de sa valeur d’achat initiale. 

10.Stay free: 5.27 millions de $

Stay free

Stay Free est une œuvre NFT créée par Edward Snowden et mise aux enchères en avril 2021.
L’œuvre, proche d’un autoportrait, représente l’artiste même. Ce dernier est pensif et est sur un fond de texte qui concerne une décision de la cour d’appel américaine. 

Snowden a vendu l’œuvre d’art pour la somme de 5,4 millions de dollars à la NFT Marketplace Foundation, une organisation communautaire. De plus, les bénéfices ont été versés en faveur de la Freedom of the Press Foundation, une organisation à but non lucratif militant pour la liberté d’expression. 

Le propriétaire de l’œuvre est cette fois une organisation : le PleasrDAO, une organisation autonome décentralisée. 

 

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *