Sorare s’offre l’équipe de France, (future) championne d’Europe

L’éditeur français Sorare de cartes NFT décroche la licence officielle de l’équipe de France, première fédération nationale à faire ses débuts sur la blockchain Ethereum.

Editeur d’un jeu de fantasy football et de cartes numériques à collectionner sous licence, des NFT, Sorare se distingue dès le début de la compétition. L’Euro 2020 de football démarre et l’entreprise signe une licence majeure.

C’est en effet Sorare qui distribuera en exclusivité les cartes des joueurs de l’équipe de France. Dans un communiqué, l’acteur blockchain annonce un partenariat avec la Fédération française de football. Et il s’agit d’une première mondiale.

La France, première sur la blockchain Ethereum

Sorare ne manque pas de souligner que la sélection française est la première à créer sa propre série de cartes NFTs. Si elle n’est pas encore championne d’Europe, la France est pour le moment première sur la blockchain Ethereum.

Les membres de la sélection nationale seront ainsi déclinés sous forme de cartes numériques, des NFT ou tokens non fongibles. La rareté de ces jetons, encore plus si la France venait à remporter la compétition, devrait leur garantir une valeur importante.

Les NFT Sorare peuvent être utilisés sur la plateforme de fantasy football proposée par l’éditeur. Cependant, ils peuvent aussi être collectionnés et revendus à des tiers. C’est la connexion avec la blockchain Ethereum qui rend possible ces usages.

Et le prix des cartes les plus rares peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros. Il pourrait en aller ainsi pour cette édition spéciale « sélection nationale » conçue par Sorare et la fédération française.

D’autres équipes nationales à venir sur Sorare

« Sorare, en s’associant avec la Fédération Française de Football permet une visibilité forte des joueurs de l’Equipe de France à travers le monde en touchant et en engageant un nouveau public », souligne l’éditeur.

Mais outre cette visibilité, la fédération percevra des frais de licence sur les ventes de cartes de Sorare. Les transactions sur le marché secondaire, c’est-à-dire entre les premiers acquéreurs et des tiers sont libres de commission en revanche.

Après cette première avec une équipe nationale, Sorare espère à présent convaincre d’autres fédérations.

« C’était important pour nous de commencer nos licences avec les fédérations avec l’équipe qui nous tenait le plus à cœur : l’équipe de France ! C’est une première étape importante pour Sorare avec de nombreuses nouvelles fédérations qui nous rejoindrons dans les semaines et mois à venir », anticipe son PDG, Nicolas Julia.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *