Solana (SOL), la crypto qui sort de l’ombre d’Ethereum

Cardano n’est pas la seule blockchain à vouloir rivaliser avec Ethereum et tirer profit de sa congestion. Solana est un concurrent sérieux aussi et son écosystème est en croissance. Le SOL en bénéficie et s’affiche en forte hausse.

En matière de staking, Ethereum doit composer avec trois adversaires en pleine croissance. Il s’agit de Cardano (ADA), Polkadot (DOT) et de Solana (SOL). Les trois technologies blockchain ont des arguments de taille.

Pour rivaliser avec Ethereum, qui compte aujourd’hui l’écosystème le plus important, elles misent sur leur scalabilité, c’est-à-dire leur capacité à gérer un grand volume de transactions. Mais encore faut-il convaincre des entreprises de migrer.

Le SOL en hausse de 200% en 1 mois

Et dans ce domaine, Solana connaît actuellement un certain succès. Cela rejaillit d’ailleurs sur la valeur de son token natif, le SOL. Celui-ci enregistre actuellement une forte croissance. Sur les 24 dernières heures, le SOL enregistre près de 16% de croissance.

La cryptomonnaie cote environ 31 euros, son plus haut niveau à ce jour. Solana se classe au 18e rang des cryptomonnaies avec une valorisation totale de 8,38 milliards d’euros. C’est loin des leaders de la crypto certes, mais la dynamique est positive.

Solana profite du boom de la DeFi, qui attire à présent des investisseurs institutionnels. Toutefois, cette croissance souffre dans le même temps de limitations techniques, et en particulier de la congestion d’Ethereum.

Applications et protocoles DeFi cherchent donc des remèdes. Et les solutions proposées par Solana constituent une réponse avec un TPS (transactions par seconde) de 65.500. Les investisseurs s’intéressent donc également au SOL. Le 26 mars, la crypto cotait 12 dollars. Sur un mois, le cours progresse donc de pratiquement 200%.

Solana s’engouffre dans les failles d’Ethereum

La blockchain attire ainsi un capital croissant pour le staking. D’après les données de StakingRewards, Solana se classe aujourd’hui 3e à 9,4 milliards de dollars. C’est encore loin de Cardano et Polkadot à respectivement 26,4 et 22,7 milliards de dollars.

Mais cet intérêt à l’égard du SOL est d’abord la résultante d’une adoption croissante par des applications. La blockchain accueille ainsi les principaux stablecoins que sont USD Coin (USDC) et Tether (USDT).

Plusieurs protocoles de la DeFi ont également fait le choix de Solano, à l’image de Raydium et Serum, le dernier projet du fondateur de l’exchange décentralisé FTX. Et cet écosystème continue de croître comme l’illustre un utilisateur sur Twitter.

Cointelegraph souligne en outre que Solana a bénéficié en avril d’un autre coup d’accélérateur grâce au lancement de Sollet, le wallet Solana, sous forme d’une extension pour Google Chrome. L’écosystème Solana dispose ainsi de l’équivalent d’Ethereum avec MetaMask.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *