Selon JPMorgan, le Salvador pourrait être confronté à une limitation de l’utilisation de Bitcoin (BTC)

JPMorgan pointe du doigt la nature non liquide de la monnaie digitale qu’est le Bitcoin, sa volatilité et le risque lié à sa convertibilité à partir du dollar. Son intégration dans l’économie salvadorienne est à craindre en raison d’une éventuelle « limitation » en tant que monnaie d’échange.

3d rendering of a metallic Bitcoin over an Salvadoran flag

Bitcoin, toujours entre les mains d’une minorité

C’est dans un rapport émis jeudi à Bloomberg que JPMorgan a fait part de ses craintes concernant le Bitcoin. Cette dernière estime qu’une grande partie de cette monnaie digitale serait immobilisée dans des entités liquides et que 90% de ces crypto monnaies n’ont pas changé de main depuis un an.

La banque d’investissement mondiale délivre un état de lieux : au Salvador, les activités de paiements quotidiens représentent environ 4% du volume des transactions récentes. Ce qui revient à 1% à peu près de la valeur totale des jetons transférés entre les portefeuilles en l’espace de 12 mois.

JPMorgan déplore cette situation dans laquelle le Bitcoin connaîtra une restriction importante de son potentiel en tant que moyen d’échange. La loi BTC au Salvador, méconnue

Il ne faut pas oublier que le parlement salvadorien a adopté sa loi Bitcoin le 8 juin dernier. Normalement, ce dispositif juridique aboutira à l’adoption officielle de la crypto en tant que monnaie légale le 7 septembre 2021. Pourtant, de nombreuses critiques jaillissent de part et d’autre en raison du viol des droits constitutionnels généré par cette loi.

Dans un récent sondage, JPMorgan montre que la majorité des Salvadoriens estime la loi BTC incorrect. Au moment de la publication de ce rapport, près de la moitié de la population salvadorienne avoue n’avoir aucune idée de ce qu’est le bitcoin.

Les données semblent alarmantes. JPMorgan craint des complications dans le futur. Celles-ci seraient tout d’abord justifiées par la nature non liquide de l’actif crypto. Ensuite, la banque se préoccupe de l’intégration du Bitcoin, cette monnaie à caractère volatile. Enfin, le déséquilibre de la demande concernant celle-ci par rapport au dollar américain est loin d’être rassurant.

La banque d’investissement JPMorgan a-t-elle raison de s’inquiéter de la sorte de l’avenir du bitcoin au Salvador ? En tout cas, elle doute vraiment de sa capacité à prendre le dessus sur la liquidité en dollars onshore lors des conversions sur la plate-forme gouvernementale. Cela affectera, certainement, la balance des paiements et la stabilité budgétaire du pays.

Plus d’actions

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c’est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie.
Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d’y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible.
Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n’est pas grave, c’est la vie !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *