SafeEarth donne 100 000 $ à The Ocean Cleanup

Rare projet de l’espace cryptographique soucieux des causes écologiques, SafeEarth vient une nouvelle fois de faire œuvre utile dans ce sens. Le projet de Blockchain écologique vient en effet d’octroyer un don de plus de 100 000 $ à l’organisation caritative The Ocean CleanUp. Cette dernière devra s’en servir pour mener à bien un programme d’élimination des déchets plastiques de la planète. Ce don marque notamment le début d’une campagne de soutien accordé par la communauté de SafeEarth aux organisations caritatives à travers le monde.

Sea shells forming heart

Des fonds mobilisés grâce aux frais de transaction des tokens SAFEEARTH

Depuis sa création, le projet de Blockchain SafeEarth s’est donné pour mission de construire une communauté capable de réparer les dommages écologiques causés à la planète. Celle-ci est notamment sollicitée pour mobiliser les capitaux nécessaires à l’accomplissement de cette noble cause. Les frais générés lors des transactions du jeton natif SAFEEARTH sont ainsi collectés pour réaliser divers dons à l’endroit d’une organisation identifiée par la communauté. Sont éligibles aux dons toutes les initiatives écologiques visant à apporter un changement durable et positif sur la planète.

Pour cette première, le choix de la communauté s’est porté sur The Ocean Cleanup et son programme de lutte contre les déchets plastiques. Cette dernière avait notamment fait l’objet d’un défi lancé le mois dernier par SafeEarth sur Twitter avec le hashtag #PlasticChallenge. Le but était d’inciter les participants à se débarrasser des déchets plastiques avec à la clé une cagnotte 3 600 $ en tokens SAFEEARTH comme récompense. Lancé le 27 mars, le défi n’aura mis que quelques jours pour propulser en avant le jeton SAFEEARTH qui a été coté sur le premier DEX Uniswap. Il aura permis de générer un volume d’échanges de 3 millions de dollars avec plus 1,5 million de dollars de liquidités bloqués.

Une gestion équitable des frais de transactions

Actif déflationniste, SAFEEARTH est un jeton qui se sert d’un protocole qui génère de façon autonome les rendements et la liquidité. Les 4% de frais qui sont prélevés sur chaque transaction sont équitablement répartis entre les œuvres de bienfaisance, la publicité, le staking et détenteurs de jetons. Cette gestion unique au profit des œuvres de charité a d’ailleurs permis au projet SafeEarth de se démarquer de ses concurrents. Il se prépare d’ailleurs à effectuer un autre don d’une valeur de 87 000 $ au profit de 5 organisations caritatives qui œuvrent pour des causes humanitaires. Il s’agit notamment de l’accès à l’eau potable dans les zones les plus démunies et la préservation de la vie sauvage.

Alors que les projets de la cryptosphère sont pointés du doigt pour leur consommation énergétique non respectueuse de l’environnement, les actions de SafeEarth montrent un autre visage du secteur. Elles sont la preuve que l‘engagement communautaire autour de la blockchain peut contribuer à résoudre les problèmes écologiques auxquels le monde est confronté au quotidien.  

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *