Royaume-Uni : NatWest Group réduit le montant des transferts de cryptomonnaies

C’est un secret de polichinelle : le secteur de la crypto subit de nouvelles pressions un peu partout dans le monde. Si, au Salvador, le Bitcoin (BTC) est devenu légal, dans d’autres pays comme la Chine, on est bien loin de cet avenir. Un autre pays s’est récemment illustré en ce qui concerne l’ajustement de la réglementation sur le secteur : le Royaume-Uni. De nombreuses banques britanniques, dont NatWest Group, ont décidé de renforcer les restrictions sur les transactions impliquant les cryptomonnaies.

Highstreet Retailers

Réduire le montant de transfert des cryptomonnaies via NatWest

D’après un rapport publié par Reuters le 29 juin, NatWest Group a décidé de plafonner le montant que ses clients utilisateurs de cryptomonnaies pourraient envoyer à leurs proches et amis, que ce soit dans le pays ou à l’étranger. La banque souhaite ainsi mieux contrôler les échanges et lutter contre les arnaques et les fraudes en matière d’investissement.

À l’heure actuelle, l’information selon laquelle de nouveaux plafonds seront établis est vérifiée. Toutefois, pour ce qui est de connaître ces nouvelles limites, on nage dans le flou total. Du moins, la banque ne laisse filtrer aucune information à ce propos.

Pour le porte-parole de NatWest Group, la décision de la banque tombe au bon moment puisqu’il a personnellement constaté que les cas d’escroquerie d’investissement dans les cryptomonnaies ont considérablement augmenté.

« Pour protéger nos clients des criminels qui exploitent ces plateformes [les médias sociaux, NDLR], nous réduisons temporairement le montant quotidien maximum qu’un client peut envoyer lors des échanges de cryptomonnaies », a déclaré la banque. À cette mesure s’ajoute « le blocage des paiements à un petit nombre de sociétés d’actifs en cryptomonnaies où nous avons constaté des niveaux particulièrement importants de préjudice lié à la fraude pour nos clients ».

Sécuriser le marché avec des restrictions

Les nouvelles restrictions qu’envisagent de mettre en place NatWest Group interviennent à un moment où la Financial Conduct Authority(FCA), le régulateur britannique, durcit un peu plus les règles que doivent respecter les plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

En avril dernier, la banque avait déjà décidé qu’elle ne fournirait plus ses services à des clients professionnels qui acceptent des paiements en cryptomonnaies, comme le Bitcoin (BTC). Cette disposition a été prise parce que ces actifs numériques sont ‘’à haut risque’’.

NatWest Group n’est pas la seule institution à vouloir apporter un nouveau tour de vis au marché des cryptomonnaies. Le 20 juin, l’institution financière TSB Banking Group avait annoncé que ses 5,4 millions de clients ne devraient plus acheter de cryptomonnaies.

La bourse Binance est aussi engagée dans la lutte contre les fraudes et arnaques à partir des actifs numériques. Lundi 28 juin, elle a suspendu le fournisseur de paiements locaux Faster Payments, qui ne pourra plus proposer ses services à ses clients britanniques. Conséquence ? Les options de transfert de livres sterling (£) vers et depuis la bourse s’amenuisent.

Le Royaume-Uni augmente une nouvelle fois les restrictions concernant l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays. Désormais, avec NatWest Group, les clients devront effectuer des transferts à condition de respecter les seuils définis par l’institution.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *