Robinhood désireux de relâcher son emprise sur Dogecoin

Comme PayPal et Revolut, la fintech Robinhood Crypto entend intégrer les transferts de cryptomonnaies vers des services tiers. L’occasion pour les utilisateurs de migrer leur Dogecoin.

Robinhood a très tôt flairé le bon filon et intégré Dogecoin à son service d’achat et vente de cryptomonnaies. Les clients de la plateforme ont cependant connu quelques épisodes chaotiques. En cause, les pannes techniques lors des pics de volatilité du Doge.

Les utilisateurs de Robinhood pourraient donc voir d’un bon œil l’annonce faite par la directrice des opérations de l’entreprise, Christine Brown. A l’image d’autres acteurs, le broker prévoit d’autoriser les transferts vers des wallets tiers.

Plus de liberté, c’est bon pour le DOGE

Comme sur PayPal aujourd’hui, la cryptomonnaie acquise sur Robinhood Crypto demeure en possession de la société. Les clients sont dans l’obligation de recourir à cette dernière pour vendre le Dogecoin acquis par son biais.

Cette restriction, que PayPal s’apprête à lever, constitue indéniablement un frein au développement de la base d’utilisateurs. Elle constitue en outre un désavantage concurrentiel par rapport aux prestations offertes par les exchanges crypto.

Or, Robinhood a de grandes ambitions dans ce secteur. Au 1er trimestre, l’entreprise totalisait 9,5 millions de clients crypto. Trois mois auparavant, soit au dernier trimestre 2020, cette base atteignait tout juste 1,7 million d’utilisateurs.

Grâce à l’intégration des transferts externes, Robinhood souhaite donc ajouter un volet fidélisation à celui de la conquête (6 millions de nouveaux clients sur janvier et février 2021). Cette possibilité est largement plébiscitée sur le marché.

Une fonction complexe à mettre en oeuvre

Grand partisan du Dogecoin, Mark Cuban estimait ainsi que Robinhood pénalisait sa croissance en ne permettant pas aux investisseurs de transférer leurs tokens Doge hors de l’application. Le milliardaire juge aussi que ces transferts bénéficieraient à la valeur de Dogecoin.

Quand ces jetons pourront-ils s’affranchir et être déplacés ? Christine Brown ne le précise pas à Decrypt. La dirigeante assure qu’une telle fonction s’avère complexe à implémenter. Selon elle, les traders de la plateforme doivent en outre être informés des risques liés à l’écosystème ouvert de la crypto.

« Nous voulons nous assurer que nous construisons une expérience – pas seulement la base technique de l’envoi et de la réception de pièces, mais l’expérience utilisateur qui l’entoure – qui soit intuitive, qui ait du sens et qui réduise les risques pour nos utilisateurs », justifie encore la dirigeante.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *