Revue crypto blockchain et Defi de la semaine du 3 mai 2021

Revue crypto blockchain et Defi de la semaine du 3 mai 2021 101
Source : Adobe

La tendance amorcée depuis plusieurs semaines déjà s’est une fois de plus accélérée ces derniers jours, soit celle d’une saison des altcoins s’illustrant par une baisse de la dominance du bitcoin sur la capitalisation totale du marché des cryptomonnaies. Cette dernière s’inscrit désormais bien en deçà des 50%, pointant à exactement 45% au moment d’écrire ces lignes. Ce niveau n’a pas été vu depuis 2018.

Ethereum est en partie responsable de cette hausse des altcoins, sa propre dominance atteignant aujourd’hui 15%. Ce fut d’ailleurs une semaine absolument époustouflante pour cette dernière. Le ratio d’un ETH par bitcoin est passé de 0.05 à 0.06 dans le temps de cligner des yeux, une hausse soudaine de 20%. Le prix en dollars américains de l’actif a atteint un sommet historique, touchant la barre des 3 500 $ pièce. Si le bitcoin a perdu 3.5% de sa valeur sur la semaine s’étant conclu hier, Ethereum s’est quant à lui bonifié de 21%. La tendance est si forte que les discours du « flippening », l’idée où Ethereum surpasse le bitcoin en termes de capitalisation, sont revenus à l’avant-scène cette semaine. Ce dernier s’était presque produit en juin 2017, la dominance sur le marché atteignant 37% pour BTC contre 31% pour ETH. Si nous sommes encore bien loin de ces seuils, est-ce là que la tendance nous mène?

Chose certaine, le fonds Rivemont crypto étant investi à environ 70% en ETH, ce fut une semaine particulièrement positive pour les investisseurs.

Le créateur d’Ethereum, le Russo-Canadien Vitalik Buterin, est par le même élan devenu le plus récent milliardaire des cryptomonnaies. Ce dernier dispose en effet de cette somme dans un portefeuille unique d’ETH. Buterin avait vendu certains ETH en août 2020, mais il n’a depuis pas répété l’expérience. Le portefeuille principal du programmeur de 27 ans contient 333 520 ETH. Il disposerait aussi de quelques portefeuilles secondaires.

Revenons sur cette tendance des altcoins versus le bitcoin. Si le passé n’est jamais garant du futur, force est de constater que plusieurs similitudes se dressent entre le marché haussier de 2017 et celui que nous connaissons actuellement. Si on regarde la tendance à long terme de la capitalisation des différentes cryptomonnaies, on constate que la bitcoin avait aussi consolidé pendant plusieurs mois alors que les altcoins progressaient. Sa dominance est passée de plus de 90 % à 37% lors de ce cycle précédent. Si nous devions répéter ce dernier, le sommet initial étant plus bas, on pourrait prétendre à une dominance sous les 30%. On constate aussi que cette dominance du bitcoin est passée au sud d’un support tenu depuis plusieurs années.

Revue crypto blockchain et Defi de la semaine du 3 mai 2021 102

On remarque également que la capitalisation des altcoins vient de passer un sommet historique. La dernière fois où cela s’est produit en 2017 (dépassant le sommet de 2014), c’est une hausse de 27 000 % qui a suivi. Si nous n’allons certes pas jusqu’à affirmer que c’est ce qui attend les marchés, ces indicateurs tendent néanmoins à laisser croire que cette progression des altcoins pourrait n’en être qu’à ses débuts dans le cycle haussier actuel.

Revue crypto blockchain et Defi de la semaine du 3 mai 2021 103

Si vous nous aviez dit que cette lettre hebdomadaire ferait l’objet d’une analyse de DOGE dans le passé, nous aurions probablement balayé l’idée, sourire en coin. Pourtant, il est aujourd’hui impossible de passer sous silence l’inconcevable croissance en popularité de cette cryptomonnaie née d’une blague. Le prix d’un DOGE était de 0.06 $ le 5 avril dernier, alors qu’il est présentement de 0.65 $. DOGE a dépassé XRP comme 4e monnaie virtuelle à plus large capitalisation, atteignant 85 milliards de dollars. Avec 1,000% de gains en un mois, même si l’idée initiale n’est qu’une blague, les profits pour certains, eux, sont bien réels. Nous avons mentionné certains drapeaux rouges lors de notre plus récente communication et nous pourrions en dresser une liste exhaustive. Nous pourrions rappeler que DOGE est un fork d’un fork d’un fork (bitcoin à litecoin à Luckycoin à DOGE) ou encore que sa possession est dangereusement centralisée, avec plus de 40% de tous les jetons dans dix portefeuilles seulement. En fait, toute la logique fondamentale derrière cette monnaie est discutable, tout au mieux. Toutefois, s’arrêter à ces éléments ne rend pas service à la compréhension d’un phénomène potentiellement plus important et à même la nature intrinsèque des cryptomonnaies, soit l’effet de réseau.

Tyler Winklevoss résume admirablement bien la proposition de valeur de DOGE dans le communiqué de son échange Gemini hier, alors que ce dernier ajoute l’actif aux actifs échangeables :

«Dogecoin est l’argent du peuple. Elle est organique, irrévérencieuse et amusante. Elle ne nous est pas imposée par un gouvernement ou une autre autorité centrale, elle est choisie par nous, pour nous – par le peuple, pour le peuple. Wow.

Pour beaucoup, l’idée d’une monnaie émergente qui n’est pas imposée par le fiat est difficile à comprendre. Nous avons l’habitude qu’on nous dise ce qu’est l’argent. Pendant la majeure partie de notre vie, l’argent paternaliste est tout ce que nous avons connu… jusqu’au Bitcoin.

Le Dogecoin poursuit la tradition du Bitcoin de rendre le contrôle de l’argent au peuple. Oui, c’est une monnaie meme, mais toute monnaie est un meme. Et toute monnaie est à la fois une idée et une question de foi ou de croyance en elle. Au cours de l’histoire multimillénaire de l’argent, la majorité de l’argent (que ce soit des coquillages, des perles, des métaux précieux, etc.) a été ce que nous, le peuple, disons et croyons qu’il est.

Dogecoin est le véhicule parfait pour mettre à nu cette vérité fondamentale sur l’argent. Et en servant cet objectif, DOGE a un droit légitime à une certaine valeur. Il reflète la véritable histoire et la nature de l’argent. Il renverse l’idée que l’argent est quelque chose qui est émis par une autorité – une vanité – sur sa tête. On dit qu’il y a une part de vérité dans chaque blague. La valeur du Dogecoin est sa punchline.»

Voilà le cœur de l’idée. Est-ce que DOGE est la meilleure technologie, un projet ambitieux, développé, innovant? Pas le moindrement du monde. Si un expert devait choisir la meilleure cryptomonnaie à adopter au niveau transactionnel, DOGE serait très, très loin sur la liste. Mais voilà tout. Ce n’est pas aux experts de se prononcer. La cryptomonnaie est un principe P2P. C’est la communauté qui l’adopte qui crée sa valeur. Plus l’adoption d’un réseau s’élargit, plus sa valeur se multiplie. C’est la loi de Metcalfe en démonstration en direct devant nos yeux.

Maintenant, il faut aussi faire part de circonspection et d’objectivité. Assistons-nous à une révolution monétaire ou à une folie spéculative? Les gens qui se précipitent vers DOGE actuellement le font-ils pour des raisons philosophiques ou pour un profit rapide? Les échanges profitent-ils de cette folie pour faire miroiter de dangereux mirages aux investisseurs novices? Fort certainement. Si vous êtes un habitué à cette lettre hebdomadaire, vous savez déjà de quel côté nous penchons. C’est à la prudence et non à l’exubérance que nous invitons. Il n’en demeure pas moins que le phénomène observé n’est pas étranger au concept même des cryptomonnaies. L’idée n’est pas de prendre camps, mais bien de comprendre ce qui se produit sous toutes les facettes. Quoiqu’on en pense, la montée de DOGE a de quoi d’absolument captivant.

Concluons cette mise à jour avec quelques mots sur le bitcoin, toujours meneur du marché malgré les tendances du moment. Ce dernier demeure en forte zone d’incertitude, d’un bord comme de l’autre de sa moyenne mobile sur 50 jours. Il l’a fortement perdue ce mardi suite aux propos de Janet Ellen, secrétaire au Trésor de Joe Biden. Cette dernière affirmait alors qu’une hausse des taux d’intérêt était possiblement inévitable afin d’éviter de faire surchauffer l’économie. Évidemment, une telle hausse signifierait une baisse de l’inflation, et donc un rôle moins important pour le bitcoin au niveau macroéconomique. Cette dernière est depuis revenue sur ses propos. Coïncidence ou non, le prix est en fort rebond aujourd’hui, passant d’un prix plancher de 52 900 $ à plus de 57 000 $ pièce au moment d’écrire ces lignes. Bref, la logique qui se dressait ces dernières semaines tient toujours aujourd’hui.

L’exposition des capitaux du fonds, au 30 avril 2021, était de 63% Ethereum, 31% Bitcoin, 3% Litecoin, 2% ZCash et 1% encaisse.

________

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h” et “Investir dans Bitcoin“.

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *