Que deviennent les soi-disant Satoshi Nakamoto ?

Craig Wright et John McAfee ne sont pas les seuls à croire en leur propre mensonge. D’autres personnes ont prétendu être Satoshi Nakamoto sans être en mesure de fournir une seule preuve de leur affirmation.

De Hawaï à la Belgique

2018, le Nakamoto hawaïen, Ronald Keala Kua Maria, dépose des demandes de marque pour  “Bitcoin Cash” auprès de l’Office américain des brevets et des marques. Il possède des noms de domaines relatifs au BCH et à Satoshi Nakamoto. Il continue de clamer qu’il est le fondateur de Bitcoin (BTC).

Septembre 2018, Bitcoin.com News parle de Phil Wilson alias “Scronty” qui prétend être le 1/3 du groupe Satoshi NakamotoWilson publie un article intitulé “Bitcoin Origins” en 2017.  Il affirme avoir travaillé avec David Kleimanqui est décédé – et Craig Wrightqui rejette Wilson. Wilson est toujours présent sur Twitter, mais il est moins loquace qu’il y a 3 ans quant à sa présumée appartenance au groupe Nakamoto.

2019, le Belge Debo Jurgen Etienne Guido fait la une des journaux, en déclarant être Satoshi Nakamoto. Il n’a pas changé son discours depuis, et gère le compte Twitter @realsatoshin avec plus de 5 017 followers. Debo avait témoigné en envoyant une lettre écrite au tribunal, dans l’affaire Klieman contre Wright. Il y indique être le “véritable et unique initiateur/créateur du bloc de genèse de la blockchain Bitcoin“. Debo a réagi aux attaques récentes d’Elon Musk contre Bitcoin que le milliardaire qualifie de polluant.

Une image pour tromper

Août 2019, l’agence de marketing et RP spécialisée dans les fintech, Ivy McLemore & Associates, publie un communiqué de presse sur Bilal Khalid, un autre prétendu Satoshi. Ivy McLemore parle d’un billet de blog en 3 parties soutenant la thèse que Khalid soit le papa du BTC et de la blockchain. Ces articles soulignent que Khalid a estimé que la crise de 2008 était le moment idéal pour “donner l’impulsion finale à la création du Bitcoin“.

Lors de la semaine où Ivy McLemore a cessé de Tweeter, l’Allemand Jörg Molt déclare aux participants de la WCC Vegas Blockchain Week qu’il est Satoshi. Il a réussi à obtenir des photos avec l’evangelist BTC Andreas Antonopoulos. Il ne s’est pas privé de les partager et de dire que lui et Antonopoulos étaient des amis proches – Antonopoulos a démenti cette fausse proximité. Molt n’a été vu à aucune conférence depuis 2019.

Aucun nouveau prétendant au titre de créateur de Bitcoin ne s’est manifesté pour le moment en 2021. L’année est loin d’être finie, on n’est pas à l’abri d’un autre narcissique rêvant d’être le génie à l’origine du BTC.

Plus d’actions

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *