Procès Ripple (XRP) : On sait ce que la SEC a demandé au juge Netburn

Le procès XRP continue de faire des vagues. Dans le dernier développement de ce dossier qui mobilise l’attention de toute la presse et de tous les acteurs du secteur des cryptomonnaies, on retient que Ripple (XRP) a envoyé une lettre au juge Netburn. La société y demande une extension de 2 jours afin de répondre à une motion d’urgence de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Building icon and inscription Sec

Une lettre envoyée au juge Netburn par la SEC

La SEC a envoyé une lettre au juge Netburn pour lui demander de réexaminer ses demandes en ce qui concerne les conversations sur Slack des employés de Ripple (XRP). Slack est une application de messagerie qui est utilisée pour les communications internes de la société de cryptomonnaies.

La SEC a avancé que la partie de la défense avait donné son approbation pour fournir les données exigées. Cependant, à l’approche de la date prévue, la société Ripple (XRP) a décidé de faire marche arrière sans préavis. Elle a refusé de fournir les données de Slack qui lui étaient exigées. Le motif qu’elle avait avancé, c’est qu’il y a eu une « erreur de traitement des données ».

La SEC a aussi informé que Ripple (XRP) n’avait pas dévoilé la majorité des données Slack, y compris les conversations entre Garlinghouse et elle. Aussi, les messages que se sont envoyés les dépositaires désignées par l’entreprise n’ont pas été révélés. C’est ce qui a d’ailleurs renforcé les soupçons de la SEC.

Des ‘’communications hautement pertinentes’’ pour le procès de Ripple (XRP)

Malgré la réticence de Ripple, la SEC a eu accès à ses conversations sur Slack. Après l’analyse des données, l’agence a indiqué qu’elle a retrouvé des « communications hautement pertinentes ». Le régulateur a aussi révélé que la partie défenderesse dans le procès a déjà connaissance des informations sensibles que les données de Slack contiennent. C’est pour cette raison qu’elle craint que les messages soient découverts.

« Les messages produits montrent des employés de Ripple (y compris des dépositaires dont Ripple refuse de rechercher les messages Slack) discutant de questions directement liées au cœur de cette affaire. Ces messages comprennent : (a) des discussions sur le désir de Ripple de créer des transactions spéculatives sur XRP ; (b) les préoccupations de Ripple quant au prix de XRP ; (c) la relation et l’importance centrale des ventes de XRP pour l’activité globale de Ripple ; et (d) le statut réglementaire du XRP », a mentionné la SEC dans sa lettre envoyée au juge.

Le procès de Ripple (XRP) n’a pas fini de dévoiler les dessous de la célèbre société. Il connait un nouveau rebondissement, depuis que la SEC a envoyé un message au juge Netburn en charge du dossier.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *