Patience, en 2022 un Bitcoin vaudra le prix d’une Lamborghini

Pourquoi se contenter d’une Tesla, quand on pourra s’offrir une voiture de luxe comme une Lamborghini ou une Bugatti. C’est ainsi qu’il convient d’évaluer la valeur future du Bitcoin selon le PDG de Kraken, Jesse Powell.

Les investisseurs s’intéressent, sans grande surprise, aux prévisions de cours du Bitcoin. Dans ce domaine, la fourchette se révèle pour le moins large. Un prix de 100.000 dollars est souvent cité. Toutefois, pour certains acteurs de la crypto, Bitcoin pourrait monter bien au-delà.

Interrogé à ce sujet par Bloomberg, le PDG de l’exchange Kraken, Jesse Powell, met lui en garde contre des prévisions reposant sur le dollar. Pourquoi ? Principalement en raison de la dévaluation de la première devise mondiale.

La valeur du BTC en 2023 ? Une voiture Bugatti

« Je crois avoir dit que le bitcoin allait vers l’infini et c’est un peu difficile à comprendre parce que je le mesure en termes de dollars », déclare-t-il. Comment le mesurer si ce n’est en monnaie fiat comme le dollar ?

Jesse Powell préfère donc déterminer le cours du Bitcoin par rapport à une forme de pouvoir d’achat. Ainsi, depuis l’annonce de l’acceptation par Tesla du Bitcoin en tant que moyen de paiement, un BTC équivaut aujourd’hui à un véhicule Tesla Model 3.

Et à plus ou moins long terme ? Le dirigeant de Kraken table sur la valeur d’une Lamborghini d’ici la fin de l’année 2021. Il ne précise pas en revanche de modèle du constructeur de voitures de sport. Ainsi, la fourchette s’étend de 180.000 euros à plus de 370.000 euros, en fonction du modèle.

Cela donne néanmoins une idée de la hausse du Bitcoin sur laquelle table Jesse Powell. Et celle-ci devrait en outre encore se poursuivre en 2023. En effet, à cette échéance, un Bitcoin pourrait équivaloir à une Bugatti.

Ethereum porté par les NFT, mais menacé néanmoins

Chez le constructeur, le modèle le plus « abordable » atteint tout de même les 930.000 dollars. De telles prévisions représentent-elles un indicateur pertinent pour les investisseurs ? C’est en tout cas l’avis du PDG de Kraken.

« Pour la communauté crypto, je pense que ces types d’actifs sont plus simples pour mesurer le Bitcoin », soutient-il. La justification ? Il serait complexe d’évaluer la valeur du dollar. « Il pourrait y avoir 10 fois plus de dollars américains dans un an. Il est donc très difficile de mesurer le Bitcoin par rapport au dollar. »

L’Ether peut-il, à terme, espérer lui aussi atteindre de telles valorisations ? Ce qui est certain pour Jesse Powell, c’est qu’Ethereum profite à plein actuellement du boom des NFT, les tokens non-fongibles.

De quoi protéger la blockchain de ses rivales, comme Polkadot, qui surfe sur la congestion et les frais d’Ethereum ? Ce concurrent ne manque pas de potentiel, estime Powell. « Je pense que vous verrez beaucoup de choses qui étaient sur Ethereum être portées sur Polkadot », anticipe-t-il.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *