Nvidia la fusion de notre monde et des métavers

Les métavers, vous y croyez ? Peut-être pas, mais le PDG de Nvidia, comme des milliers de personnes qui ont lu l’ouvrage Snow Crash de Neal Stephenson, y croit dur comme fer. Il y croit si fort qu’il a transformé un ‘’nouveau campus voyager’’ en terrain d’essai de ce à quoi ressemblera le métavers lorsqu’il sera au contact avec le monde physique.

Les métavers dans le monde physique

Les métavers, c’est quoi au juste ? Ce sont des mondes virtuels interconnectés et dont les habitants sont des avatars qui disposent de leurs propres monnaies et modes de vie. Même si toutes les personnes qui ont lu Snow Crash de Neal Stephenson ne sont pas forcément d’accord avec la théorie de l’existence de ces mondes, il y en a qui continuent d’y croire. Jensen Huang, le PDG de Nvidia en est un.

Jensen Huang pense qu’il est désormais possible d’établir une connexion entre le monde physique et les métavers. Pour cela, il suffirait de se baser sur la technologie VR/AR et de le doter d’un marché interne qui sera alimenté avec des cryptomonnaies.

Durant la conférence virtuelle Computex, le PDG a déclaré qu’il « croit que nous sommes à l’aube » du métavers. Parlant en des termes élogieux du potentiel de la technologie qu’il prévoit d’utiliser pour réaliser son rêve, il a déclaré à un journaliste au cours d’une séance de questions-réponses que les métavers pourront servir à « simuler le futur ». 

Porter un casque VR, être chez soi et aller au travail

Jensen Huang a précisé que Nvidia dispose déjà de nouveaux bâtiments en version VR avec des bureaux et tout ce qu’on peut retrouver dans le monde physique. Pour réussir cet exploit, sa société s’est équipée de superordinateurs pour simuler l’architecture du campus numérique à créer.

L’objectif à terme du projet que propose Nvidia est de permettre à ses employés de se rendre au travail chaque jour en utilisant des casques VR, tout en étant chez eux. De chez eux, ils pourraient contrôler des robots pour se déplacer dans l’espace de bureau physique. En bref, ce serait une création hybride entre la VR et le monde réel.

« Ce bâtiment existe entièrement dans la VR. Nous l’avons conçu de manière entièrement numérique pour qu’il soit une jumelle de nos bâtiments physiques. Nous pourrons tout simuler et y former nos robots. Nous pourrons y simuler toutes nos nouvelles technologies avant de déployer quoi que ce soit ici dans le monde physique. Nous pourrons y entrer et en sortir en utilisant la VR et la RA ».

L’enthousiasme de Jensen Huang le hisse à la tête du peloton des chefs d’entreprise qui croient fermement en l’utilité des NFTs pour bâtir des ponts entre le monde physique et les métavers. Toutefois, il n’est pas le seul. Tim Sweeney, le créateur de Fortnite, a aussi précisé que selon lui, les NFTs sont la voie la plus « plausible » d’aller vers un métavers fonctionnel.

Faire combiner la réalité virtuelle avec le monde physique pour y déployer des technologies avant de les ramener dans notre monde. En soi, ce projet de la firme Nvidia est très ambitieux et, à priori, il semble irréalisable. Mais il ne faut jamais douter de la volonté d’un PDG qui croit fermement au métavers. Après tout, il a fallu que quelqu’un rêve de Rome avant qu’elle devienne une puissance, non ?

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *