Nouvel ATH pour Solana (SOL), qui a résisté à la chute

La semaine 16 a été douloureuse pour les principales cryptomonnaies et altcoins, dont Bitcoin. Le token SOL de la blockchain Solana a en revanche plus que résisté. Le cours atteint des niveaux record.

Au cours de la semaine précédente, la grande majorité des cryptomonnaies chutait brutalement, emportée par le repli de la première d’entre elles. Les trois principaux crypto-actifs, Bitcoin, Ethereum et Binance Coin, perdaient plus de 10%.

Deux exceptions dans le Top 20, VET et SOL. Entre les vendredis 16 et 23 avril, le jeton de Solana grimpait de 38%, passant de 21,54 € à 29,99 €. L’opportunité pour le projet blockchain d’intégrer le haut du classement à la 15e place.

Un nouvel ATH à 41 dollars pour le SOL

La chute du Bitcoin a bien eu des effets sur son prix, comme sur l’ensemble des cryptomonnaies. Au cours du 23 avril, le cours reculait de 40 à 32 dollars. Mais le SOL renouait rapidement avec la croissance.

Le vendredi 23, il terminait la journée aux environs de 37 dollars. Et cette reprise se poursuivait durant le week-end. Le dimanche 25 avril, le SOL établissait un nouveau plus haut historique (ATH) à plus de 41 dollars.

La hausse se prolonge depuis. Un nouvel ATH a été établi aujourd’hui lundi 26 avril aux alentours de 48 dollars. Rappelons qu’un mois plus tôt, le prix du SOL était de seulement 14 dollars. Sur la période, la hausse avoisine donc les 250%.

La capitalisation de marché du token dépasse désormais les 12 milliards de dollars, contre 3,7 milliards le 26 mars. Si Solana se présente comme un projet concurrent d’Ethereum, sa croissance semble néanmoins corrélée à la blockchain rivale.

Ecosystème et staking en croissance sur Solana

Pour l’investisseur crypto Adam Cochran, Solana dispose du potentiel nécessaire pour se classer parmi les 3 à 5 principaux projets du secteur. Et son développement pourrait en outre bénéficier in fine à l’ETH et au BTC.

Pour Cochran, Solana et Ethereum seraient en outre plus complémentaires que concurrentes. « Pensez-y comme à un ordinateur. Ethereum est un CPU et Solana est un GPU. Les deux sont optimisés pour différents types d’opérations et d’états », analyse-t-il.

Applications et protocoles DeFi cherchent en effet des remèdes à la congestion d’Ethereum. Et les solutions proposées par Solana constituent une réponse avec un TPS (transactions par seconde) de 65.500.

Plusieurs protocoles de la DeFi ont également fait le choix de Solano, à l’image de Raydium et Serum, le dernier projet du fondateur de l’exchange décentralisé FTX. Et cet écosystème continue de croître avec de nouvelles applications, dont principaux stablecoins que sont USD Coin (USDC) et Tether (USDT).

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *