Non, Saudi Aramco ne fera pas du mining de Bitcoin (BTC)

Selon des rumeurs, Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco), le plus grand exportateur de pétrole saoudien mènerait des activités de mining de Bitcoin (BTC). Dans un communiqué, la firme a officiellement démenti ces allégations. Toutefois, elle avoue qu’elle continue de parier sur les entreprises dont les activités sont axées sur la blockchain.

KONSKIE, POLAND - December 21, 2019: Saudi Aramco logo on mobile phone

Saudi Aramco dément les rumeurs sur le mining de BTC

En 2020, Saudi Aramco avait investi 5 millions $ dans la société Vakt dont l’activité est basée sur la blockchain. Cet investissement avait suscité des réactions diverses dans le rang des utilisateurs de cryptomonnaies. Dans le même temps, plusieurs rumeurs sont nées disant que la société orienterait ses activités vers le mining de BTC. Ces rumeurs viennent cependant d’être officiellement démenties.

« En référence aux récents rapports affirmant que la société va se lancer dans des activités de mining de BTC, Aramco confirme que ces affirmations sont complètement fausses et inexactes », lit-on dans le communiqué fait par la société.

Pendant ce temps, la répression continue de se faire dans plusieurs pays contre les personnes qui font du mining de cryptomonnaies. La Chine est l’un des pays où l’activité est strictement interdite.

Dans d’autres parties du globe, notamment dans les pays du Moyen-Orient, comme les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, des tests continuent d’être réalisés pour développer de nouvelles solutions dans le domaine des actifs numériques. Plusieurs institutions financières soutiennent ces initiatives. Par exemple, la Banque centrale de Bahreïn a récemment délivré une licence à une bourse de cryptomonnaies pour opérer légalement dans le pays.

Le gouvernement des EAU soutient l’initiative de la Banque centrale des Émirats arabes unis

Saudi Aramco est une société qui a une longue histoire en matière d’investissement dans les entreprises de blockchain. Cointelegraph rapporte que l’une de ses filiales a conclu un accord de 6 millions $ avec Data Gumbo Corp pour la création d’un réseau blockchain commercial.

Rappelons que le mois dernier, la Banque centrale des Émirats arabes unis a annoncé sa stratégie 2023-2026 qui mettait en avant des mesures pour expérimenter et lancer une monnaie numérique. Pour la réalisation de cet objectif, le gouvernement des EAU a révélé qu’il mettrait en place un système d’identité numérique « pour favoriser l’inclusion financière et un accès facile aux services financiers ».

Non, la Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco) ne se lancera pas dans des activités de mining de Bitcoin (BTC) ou de n’importe quel autre actif numérique. Dans un communiqué, l’entreprise a démenti les rumeurs, mais elle a admis qu’elle a un intérêt pour les cryptomonnaies.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *