Non, Elon Musk n’a pas vendu son Bitcoin pour empocher l’argent

Accusé sur Twitter d’avoir fait grimper les prix du Bitcoin pour encaisser une plus-value, Elon Musk réfute. En revanche, Tesla, dont il est PDG, a bien cédé 10% de son capital BTC, mais pas par appât du gain.

C’est un fait. Les messages d’Elon Musk sur Twitter peuvent influer sur le cours des cryptomonnaies. C’est notamment le cas pour Bitcoin, mais aussi pour le DOGE. Mais ces tweets constituent-ils des manipulations intentionnelles des marchés ?

Sur le réseau social, l’acteur Dave Portnoy en faisait le reproche au patron et influenceur. Et ce dernier a donc réagi et réfuté les accusations. Car si Tesla détient du Bitcoin, à hauteur d’1,5 milliard de dollars, Musk en possède également à titre personnel.

Musk conserve, Tesla cède 10% de son BTC

Et non, le dirigeant n’a pas tiré profit des fluctuations des cours pour réaliser une plus-value. « Je n’ai vendu aucun de mes bitcoins », dément sobrement Elon Musk. Il en va cependant différemment de Tesla.

Début février, alors que le BTC se situait encore sous les 40.000 dollars, le constructeur automobile investissait 1,5 de ses 19 milliards de dollars de trésorerie dans la cryptomonnaie. Cette annonce faisait aussitôt bondir la valeur du crypto-actif.

Depuis, l’industriel, au contraire de son patron, a bien revendu une part de son capital. Musk confirme que l’entreprise a cédé 10% de son patrimoine en Bitcoin. Mais l’objectif n’était pas de s’enrichir, contredit néanmoins le PDG.

« Tesla a vendu 10 % de ses avoirs essentiellement pour prouver la liquidité du Bitcoin comme alternative à la détention de liquidités dans son bilan », affirme-t-il. Si la plus-value n’était pas la finalité, l’opération reste gagnante malgré tout.

Une vente à 272 millions $ pour Tesla

D’après Cointelegraph, la vente est intervenue au cours du premier trimestre 2021. Et elle a donc permis au fabricant de véhicules électriques de réaliser un bénéfice net de 272 millions de dollars. Bitcoin s’avère donc un placement inégalable pour l’industriel.

Si Elon Musk n’entend pas vendre son BTC à ce jour, il ne précise toujours pas en revanche combien de tokens il détient, ni le prix acquitté pour leur acquisition. Pas question en tout cas pour le patron de suggérer une quelconque participation à une opération de pump & dump.

Quant à Tesla, qui propose aussi désormais à ses clients de régler leurs achats de ses véhicules en Bitcoin, il retire les bénéfices de sa stratégie. Cette décision a contribué à un accroissement des ventes au 1er trimestre (101 millions de dollars nets).

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *