Nom de code EIP-1559 : la mise à jour qui réduira le stock d’Ether (ETH)

Il y a de cela quelques jours, Vitalik Buterin annonçait qu’Ethereum 2.0 était prêt à subir son premier hard fork avec des changements majeurs. L’un d’entre eux concerne la gestion des frais de transaction dont la volatilité sera réduite par la mise en œuvre de l’EIP-1559. Alors qu’il sera opérationnel à partir du mois de juillet prochain, la mise à jour fait déjà polémique notamment auprès des mineurs qui sont loin d’être satisfaits de ce choix.

L’EIP-1559 aura à long terme un effet positif sur la valeur de l’ETH

A l’heure actuelle, toute transaction effectuée sur Ethereum implique des frais qui sont payés aux mineurs afin que ces derniers en assurent le traitement. Le montant de ces frais est fixé selon le principe de l’offre et la demande et est susceptible d’atteindre des sommets en cas de goulot d’étranglement sur le réseau. Pour mettre fin à cette surenchère, l’EIP-1559 mettra en place un taux standard qui changera en fonction de l’état du marché. En lieu et place des mineurs, ce sera donc le réseau qui fixera désormais le tarif des transactions avec la particularité que ceux-ci seront brulés une fois reçu.

PDG de la société d’infrastructure Ethereum StakedTim Ogilvie s’est réjoui de la future application de cette formule qui viendrait mettre fin à l’ère des tarifs exorbitants. Cela envoie également un signal positif en ce sens que le réseau ne serait plus perçu comme destiné à une seule classe à savoir celle des riches. Outre l’accessibilité au réseau qui sera amélioré, M. Ogilvie ajoute que la mise en œuvre de l’EIP-1559 aura à long terme un impact positif sur la valeur de l’ETH. En effet, l’une des conséquences directes de la gestion qui sera faite des frais reçus est que l’ETH deviendra rare sur le marché.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

Faut-il craindre une grève des mineurs ?

En brûlant les frais dont seront privés les mineurs, l’équipe derrière cette mise à jour a inévitablement provoqué la colère des mineurs. Avec 26% du hashrate sous son contrôle, Spark Pool s’est d’ores et déjà opposé à cette mise à jour tout comme Ethermine.org qui maitrise quant à lui 21,8% du trafic. Pour Oglivie, il ne fait aucun doute qu’on se dirige vers un long bras de fer au cours duquel les mineurs défendront leurs positions jusqu’au bout.

 “Je ne pense pas que les mineurs seront des gagnants à long terme ici. Je pense qu’ils vont se battre. Mais je pense qu’il y aura des perdants à long terme. Je pense que c’est presque existentiel pour une entreprise minière. Et donc je pense qu’ils vont prendre les mesures les plus fortes possible. Jusqu’où sont-ils prêts à aller ? Je ne peux pas vraiment le prédire. Mais je pense que vous allez les voir se battre très fort » a-t-il déclaré.

En cas de grève des mineurs, Ethereum risque donc de se trouver avec un autre problème d’envergure sur les bras et pas des moindres. Vitalik Buterin et son équipe devraient se rappeler actuellement qu’on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs.

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profil particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *