NFT, l’avenir des sneakers ? Les incroyables histoires de Gucci et RTFKT Studios

La frénésie qui entoure les NFT depuis plusieurs mois est en train de se répandre aux baskets de luxe ! Les succès incroyables des sneakers NFT Gucci et RTFKT Studios laissent penser que ce n’est que le début du déploiement des NFT dans ce secteur.

Pourquoi les marques de luxe emblématiques se laissent-elles tenter par les NFT ?

Compte tenu de l’engouement que suscitent les NFT, les montants de transaction de NFT, la volonté des marques de luxe d’attirer l’attention, d’être novateur, et, surtout, de ne pas être dépassé technologiquement par la concurrence, il était finalement prévisible que de grands noms du luxe se saisissent de cette opportunité. Cependant, la rapidité et l’accélération de l’incorporation des NFT dans le secteur du luxe sont tout à fait inattendues !

Et comme l’annonce, M. Pagotto (un des fondateurs de RTFKT Studios) : « ce n’est que le début » ! A l’instar du marché des œuvres d’art, le marché des baskets attire des collectionneurs prêts à dépenser des sommes astronomiques en vue d’une potentielle plus-value supérieure lors de la revente (plutôt que d’acheter les chaussures pour les porter). Une telle caractéristique semble extrêmement propice au développement des NFT. En effet, RTFKT Studios a déclaré que de nombreuses grandes marques et des célébrités l’ont contacté pour des collaborations.

Les NFT peuvent permettre de détenir la version numérique en plus de la paire réelle (les chaussures du RTFKT Studios) ou une paire uniquement disponible virtuellement (par exemple les Gucci Virtual 25).

Sneakers RTFKT vendus en février sous forme de NFT
Sneakers RTFKT vendus en février sous forme de NFT

La réussite fulgurante de RTFKT Studios

RTFKT Studios est le premier de l’industrie des baskets haute gamme à avoir compris le potentiel des NFT. Cette marque a été créée par trois amis au début du covid (en janvier 2020). Elle conçoit et commercialise en ligne des chaussures virtuelles en édition limitée. Ses baskets NFT ne sont disponibles que par le biais de ventes aux enchères basées sur la blockchain et se vendent à des prix rivalisant avec ceux des baskets classiques les plus prisées du marché. La blockchain permet également de certifier la possession des chaussures de l’acheteur.

En collaboration avec un célèbre crypto-artiste (Fewocious), un jeune styliste de 18 ans, RTFKT Studios est entré dans l’histoire en février dernier en vendant 621 paires de baskets NFT pour 3,1 millions de dollars en seulement sept minutes (2,6 millions d’euros) !

Concrètement, en février, aucun des acheteurs ne pouvait porter les sneakers qu’ils venaient pourtant d’acheter ! Elles ne se résumaient qu’à des images virtuelles de baskets avec un design très coloré, aux allures de dessin-animé. Mais, depuis début avril, une version physique de ces sneakers tokenisées a été envoyée aux acheteurs. Cependant, M. Pagotto affirme que pour ses clients « les chaussures réelles ne sont finalement qu’un supplément bien moins intéressant que leurs équivalents numériques ».

Voilà le lien du site de RTFKT Studios, cela vaut le coup d’œil.

Les Gucci Virtual 25, des baskets uniquement virtuelles !

Les chiffres extraordinaires des ventes des sneakers NFT du RTFKT Studios ont évidemment attiré l’attention des plus illustres maisons de l’industrie du luxe. Le pôle création de Gucci, en partenariat avec Wanna (une entreprise biélorusse spécialisée dans la technologie de réalité virtuelle créative pour le marketing), a conçu une paire de baskets en réalité augmentée sous forme de NFT. Cette paire de couleurs néon vives (La Gucci Virtual 25) est un modèle hybride à la fois bas et haut de gamme, disponible sur l’application Gucci pour 10,07 euros.

Ces chaussures ne peuvent pas être portées ! Cependant, elles ne sont pas uniquement des objets de collection, elles peuvent être utilisées (virtuellement) en tant que filtre sur des photos ou des vidéos prises par le propriétaire afin de les partager en ligne (via des applications de type Snapchat ou Instagram).

Guccia Virtual 25, visibles sur l'application

Avec ces chaussures virtuelles, Gucci cible des consommateurs de la Génération Z, fascinés par la technologie et adeptes des réseaux sociaux. Ces consommateurs sont rarement en mesure d’acheter les produits physiques de la marque. Ainsi, une telle initiative permet à la fois à Gucci de générer des revenus avec des coûts très faibles, de faire indirectement de la publicité sur les réseaux sociaux et de commencer à “fidéliser” de potentiels futurs clients. Quelle sera la prochaine maison de mode à incorporer les NFT dans sa stratégie ? Et comment le fera-t-elle ?

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *