NFT COVIDPunks: plus de 490 000 $ perdus pour les acheteurs

Suite au lancement du projet COVIDPunks, se sont pas moins de 1,5 million de dollars en ETH qui ont été détruits, le tout, en moins d’une heure.

three-dimensional glowing red nft inscription on a dark background. crypto art concept. 3d render illustration

Il n’aura pas fallu plus d’une heure aux utilisateurs d’Ethereum pour perdre la modique somme de 174 ETH, soit 490 000$ au cours actuel en tentant de réaliser des transactions qui se sont révélées infructueuses. En effet, une collection de nouveaux NFTs baptisés COVIDPunks a simplement mis des masques médicaux sur le visage des célèbres CryptoPunks. L’annonce a attiré l’attention et c’est une véritable ruée qui a eu lieu afin d’acheter les précieux NFTs. Le réseau s’est alors retrouvé saturé, ce qui a entraîné de nombreuses erreurs pour les utilisateurs du réseau qui n’ont pas pu récupérer leurs frais de GAS.

Un succès qui attire les imitations

Comme pour le CryptoPunks original, ce sont 10 000 avatars qui ont été générés de manière aléatoire et totalement uniques sous la forme de NFT. Ces jetons disposent donc chacun d’un certificat qui garantit leur authenticité, mais également le propriétaire du jeton. La collection des CryptoPunks est devenue très populaire. À tel point que les originaux ne sont accessibles qu’à partir de 100 000$ en ETH.

C’est ce jeudi à 17 heures que les avatars de COVIDPunks ont été mis à la vente et il aura fallu moins d’une heure pour écouler les 10 000 NFTs. Une vitesse de vente amplifiée par la synchronisation volontaire avec l’arrivée du projet Londres sur Ethereum et son mécanisme de destruction de jetons. Le succès est donc au rendez-vous pour les COVIDPunks aujourd’hui très prisés.

COVIDPunks n°1 des brûleurs d’ETH

C’est grâce à cela qu’en un instant, COVIDPunks s’est vu attribuer le titre de “ETH Burner” avec près de 525 ETH soit environ 1,5 million de dollars si l’on en croit le tracker de burn Ethereum Ultrasound. Pendant ce court moment, l’ETH est devenu déflationniste, car plus de jetons étaient brûlés par rapport aux jetons produits.

Les frais de transaction du réseau ont également explosé, passant de 70 Gwei à plus de 400 Gwei, toujours en moins d’une heure. Un afflux massif qui a entraîné de nombreuses erreurs au niveau des transactions et entraînant la perte de 490 000 $ au total en frais de transactions.

COVIDPunks ne connaît donc pas la crise NFT, et le succès de ces jetons n’en est que plus grand avec tout le bruit que cet afflux de transactions massives a produit. Peut-être d’autres imitateurs se lanceront-ils dans l’aventure CryptoPunks !

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *