Mais jusqu’où iront les revenus des mineurs Bitcoin ?

Avant même la fin du mois de mars, les mineurs de BTC continuent d’exploser tous les records. Ils ont ainsi d’ores et déjà encaissé 1,5 milliard de dollars de revenus.

Depuis novembre 2020, la course aux profits est engagée pour les mineurs Bitcoin. Et pourtant, un halving est intervenu au cours de l’année. Or, celui-ci implique une forte diminution des récompenses par bloc.

Qu’importe. Les mineurs Bitcoin renouent, et dépassent même, avec les revenus qui étaient les leurs en décembre 2017 et janvier 2018. La différence est significative cependant. Cette industrie n’avait à cette période profité que de deux mois fastes.

Le record de décembre 2017 mort et enterré

Depuis fin 2020, les mois se suivent et se ressemblent. Comment ? Par une hausse constante du chiffre d’affaires. Et mars fait ainsi office de nouveau record, constate The Block. Le mois n’est pas encore à son terme pourtant.

Or, les mineurs Bitcoin affichent déjà sur la période un revenu supérieur à 1,5 milliard de dollars. Le précédent record, qui remonte à décembre 2017 (1,25 milliard de dollars), est donc éclipsé. Il l’était toutefois dès février 2021 (1,36 milliard de dollars).

Et contrairement à la tendance sur la blockchain Ethereum, ce n’est pas l’inflation des frais de transaction qui tire les profits des mineurs. Ce sont bien les récompenses par bloc (6,25 BTC) qui génèrent cette croissance.

Ces primes atteignent en mars 1,36 milliard de dollars, contre environ 148 millions de dollars pour les frais. Néanmoins, en raison du volume d’activité sur la blockchain Bitcoin, ces frais progressent d’un mois sur l’autre. Ils sont cependant loin d’avoisiner les 40% comme sur Ethereum.

Les mineurs BTC gagnants sur tous les fronts

Pour les grands industriels du minage BTC, la plus-value est double. Leur cœur de métier profite directement de la hausse du prix du crypto-actif. Mais les actions des mineurs cotés en bénéficient également.

« Nos mineurs sont incroyablement optimistes quant à l’avenir du minage », se félicitait un mois plus tôt Ethan Vera, co-fondateur de Luxor Technology. « Janvier et février 2021 ont été des mois records pour la plupart d’entre eux », ajoutait le dirigeant.

En Amérique du Nord, les mineurs peuvent enfin compter sur un apport conséquent de capitaux. Au 4e trimestre 2020, les investisseurs institutionnels dépensaient ainsi 500 millions de dollars dans le minage bitcoin.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *