L’insolent succès des NFTs que rien ne semble pouvoir arrêter

123 Ethereum (ETH), soit plus de 377 000 dollars au cours d’alors. C’est à ce prix que s’est vendu, samedi vers 13h, le CryptoPunk portant le numéro 2873. Une coquette somme qui vient illustrer l’essor des NFTs (Non Fugible Token) de ces derniers mois. 

NFT non fungible token on a hard surface motherboard. Crypto currency. 3D rendering

C’est le bot Twitter de Larvalabs, la société créatrice des CryptoPunks, qui a révélé la transaction : samedi le détenteur du Punk 2873 l’a vendu quelque 377 000$ à l’acheteur 0x522fac. Le Punk en question, un individu portant des lunettes noires et fumant une cigarette, constitue l’un des 10 000 CryptoPunks de Larvalabs, une entreprise fondée par Matt Hall et John Watkinson. Lancées en 2017, ces représentations en 8 bits figurent parmi les premiers NFTs basés sur la blockchain Ethereum. Leur déploiement a même contribué au développement de la norme ERC-721, le standard pour les NFTs.

Des CryptosPunks vendus 7.5 millions de dollars

Cette transaction n’est pas la plus impressionnante. Selon Larvalabs, les deux plus grosses ventes ont été effectuées le 11 mars. Les Punks 7804 et 3100 se sont alors échangés à 4200 ETH, soit 7.5 millions de dollars. Dans le top 10 des Punks les plus chèrement acquis, aucun ne l’a été à moins de 1 million de dollars. Un engouement qui s’est accéléré le mois dernier constate Larvalabs. Dans un tweet du 31 juillet, la société New Yorkaise notait que la veille, leurs CryptoPunks avaient atteint 55 millions de dollars en volume, là où il leur avait fallu trois ans pour effleurer les 900 000 dollars.

Les NFTs d’Axie Infinity en tête des ventes de NFT

Les Punks digitaux ne sont pas les seuls à connaître le succès dans la galaxie NFT. Axie Infinity, le jeu fondé sur la blockchain dont le token (AXS) a montré une insolente croissance au mois de juillet (+196,3%), figure en tête des ventes de NFTs selon le site spécialisé Cryptoslam. Plus de 747 millions de dollars de NFTs Axies, correspondant à 1,4 millions de transactions, se sont en effet échangés sur la blockchain Ethereum. De manière globale, les ventes de NFTs ont atteint les 2.5 milliards de dollars sur le premier semestre de 2021 selon Reuters (https://www.reuters.com/technology/nft-sales-volume-surges-25-bln-2021-first-half-2021-07-05/), reprenant les chiffres de la plateforme d’analyse DappRadar. 

Cette insolente vitalité est-elle partie pour durer ? Rien ne vient démontrer le contraire jusqu’ici, tant le phénomène dépasse largement le cadre des gamers ou de la cryptosphère. De la vente aux enchères chez Christie’s de Everydays : The First 500 Days de l’artiste Beeple à la récente association du même artiste avec Vuitton, les vente de NFT semblent ne pouvoir faiblir. Dernièrement encore, c’est Shopify qui a proposé à ses clients de vendre leurs NFTs sur leurs shops en ligne. Alors, longue vie aux NFTs ?

Plus d’actions

Si les « Smart contracts », le « proof-of-work », la « Defi » ou les « pools de liquidités » constituent pour vous de nébuleux concepts, c’est ici que j’interviens. Et s’ils vous paraissent familiers, j’ai également ma carte à jouer !

Crypto-enthousiaste de la première heure, j’étudie avec intérêt les avancées des technologies liées à la blockchain. Mon leitmotiv ? Transmettre au lecteur, avec la même passion que celle qui m’habite, les news de ce secteur florissant !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *