L’inflation va soulever le Bitcoin (BTC)

Le bitcoin arbore un avantage colossal sur les monnaies fiat. Il a une masse monétaire fixe de 21 000 000 unités. Il est bâti pour conserver son pouvoir d’achat. Il est une protection contre l’inflation qui se fait de plus en plus présente ces derniers temps…

Les chiffres d’inflation sont faux

Les chiffres que rapportent l’INSEE et tous les instituts de statistique des pays de l’OCDE sont une vaste fumisterie. Ils ne représentent en rien le véritable coût de la vie. La raison principale étant que les prix immobiliers n’entrent pas dans leur calcul.

Oui, l’achat le plus important d’une vie ne figure pas dans les chiffres d’inflation… Nous aurions alors un chiffre bien différent quand on sait que le prix du mètre carré à Paris intra-muros a été multiplié par 5 en 20 ans. Alors que dans le même temps, le salaire médian des salariés français n’a même pas doublé. La réalité est à vrai dire encore pire puisque le “salaire médian” ne prend pas en compte ceux qui ont sombré dans le chômage…

Nous avons du mal à nous rendre compte de cette inflation car les produits que nous achetons le plus (alimentation) sont restés peu chers. Par exemple, une baguette de pain qui coûtait 3 minutes de salaire moyen en 1984, coûtait toujours 3 minutes de salaire en 2014.

En revanche, si une maison coûtait environ 5.1 années de salaire moyen en 1984, elle en coûtait 10 années en 2014. Dit autrement, le pouvoir d’achat immobilier des Français a été divisé par deux.

L’inflation en roue libre

Cette mise au point étant faite, il s’agit de se demander si nous ne sommes pas à l’aube d’une douloureuse accélération de l’inflation ? C’est en tout cas ce que pensent la FED et la BCE. Philip Lane, le chef économiste de la BCE a déclaré qu’il fallait se “projeter au-delà de la volatilité de l’inflation, même si elle peut conduire temporairement à dépasser l’objectif de la BCE“.

On sent bien par là que la BCE cherche à marcher dans les pas de la FED qui a décrété l’année dernière qu’elle laissera l’inflation galoper au-dessus de 2 %…

2 % par an peuvent paraître peu. Mais il n’en est rien, d’autant plus que ces chiffres sont largement en dessous de la réalité. Nous parlions de l’immobilier, mais il existe d’innombrables autres artifices comptables visant à camoufler la véritable hausse des prix. Un ordinateur peut par exemple coûter 50 euros dans le monde imaginaire de l’INSEE…

Bref, rendez-vous compte qu’un taux d’inflation de 2 % par an signifie que les prix doublent tous les 35 ans !

23 ans si l’inflation est de 3 %. 14 ans si l’inflation est de 5 %, ce qui est probablement beaucoup plus proche de la réalité que le taux de 1.3 % annoncé pour la Zone Euro au mois de mars et les 2 % attendus d’ici la fin de l’année.

Du côté américain, la FED n’écarte pas la possibilité de voir les prix augmenter de 3 %.

Quelques graphiques sur l’inflation qui bout

Il est légitime que la population se pose des questions quand les milliards sont imprimés par milliers. La FED a tout de même augmenté sa masse monétaire de 25 % sur la seule l’année passée… Et que dire de la BCE dont le Bilan a augmenté de 50 %.

L’analyse du mot “inflation” dans Google Trend est sans appel :

Google trend pour le mot "inflation" aux Etats-Unis
Nombre de recherches du mot “inflation” dans google

Un autre indicateur très parlant est l’indice des prix alimentaires de l’ONU. Et pourtant, s’il y a bien quelque chose que les puissants essaient de maintenir bas, ce sont bien les prix alimentaires. En effet, les humains ont tendance à faire la révolution lorsqu’ils n’ont plus à manger. N’oublions jamais que la révolution de 1789 fit suite à une année de récoltes extrêmement pauvres…

UN World food index
Indice des prix alimentaires mondial calculé par l’ONU

Le graphique suivant est également très parlant. Nous y voyons que l’indice ISM du secteur manufacturier US pointe vers un retour de l’inflation (hors énergie…) au-dessus de 2 %.

Les riches bénéficient de l’inflation car ils possèdent déjà le capital. Le top 10 % détient toutes les actions de bourse, où se déverse les milliards des banques centrales. Il profite injustement de l’inflation boursière pendant que le reste de la population voit son pouvoir d’achat s’effondrer. Le Bitcoin permet de se protéger contre ce système conçu à dessein pour creuser les inégalités.

Plus d’actions

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *