L’inflation en fin d’année arrangera l’affaire du Bitcoin et les autres cryptos

Pour sa première séance au cours du mois d’octobre, les cryptomonnaies explosent. La Fed jointe à l’autorité boursière américaine (SEC) ouvrent la voie au bull run. Le marché monte de plus de 8%. L’objectif des 30% de croissance de moyenne en Octobre semble bien atteignable.

Le bitcoin franchit les 48 00$ et se dirige tout droit vers la barre psychologique des 50 000. L’Ethereum tout aussi bullish construit un pattern vers 3 500$. Le Cardano progresse timidement de 5,53% en direction de 2,25$. Ripple renverse la résistance d’un dollar et le Doge semble bien parti pour reprendre 0,30$.

Pour cette séance, on retiendra la superformance d’Axie Infinity, le token de la gaming a vu son progresser de plus de 40%. Solana a aussi connu une belle percée à 15%. Un facteur semble encore plus nourrir l’idée bullish du market: L’inflation.

L’inflation est bien réelle 

Quand on fait tourner la planche à billet et que l’offre ne correspond pas suffisamment aux liquidités injectées dans l’économie, il n’y a pas d’autre résultat : La hausse généralisée des prix ou l’inflation. C’est ce qui s’est passé avec l’ensemble des plans de relances mis en place par les économies mondiales. S’ils soulagent la demande mais ils ne seraient sans conséquence sur le mouvement des prix.

Jerome Powell a essayé de calmer le jeu en essayant de traiter la situation inflationniste actuelle de transitoire mais reconnait tout de même être réelle l’année prochaine. C’est la raison pour laquelle les banques centrales envisageraient d’augmenter les taux souverains et de pratiquer une politique monétaire plutôt restrictive en 2022.

Charlie Bilello nous attire sur le cas de l’Allemagne:

Inflation en Allemagne

Les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté de 4,1 % au cours de l’année dernière, soit le taux d’inflation le plus élevé depuis 1993.

Pendant ce temps, la BCE maintient que le maintien des taux d’intérêt à des niveaux négatifs est toujours nécessaire pour provoquer… une hausse de l’inflation. On ne peut pas inventer ce genre de choses.

En fait l’économie Allemande ne serait pas la seule des pays industrialisés qui ferait face à la problématique de l’inflation. Au mois de septembre, l’inflation a augmenté de 5,2% aux États-Unis en rythme annuel. En France, les prix ont grimpé de 2,1 sur un an en septembre selon l’Insee.

Les institutionnels se préparent déjà à ce phénomène 

C’est un fait, les institutionnels déversent sur les produits en cryptos. Ce qui est encore plus incroyable, ils avaient continué d’accumuler les cryptos pendant qu’ils étaient disponibles à bon marché. Pendant la baisse du mois septembre, le niveau des transactions de plus de 10 millions de dollars sur le bitcoin dépassait celui de l’époque où le BTC était à ses plus hauts aux environs de 55 000$ – 60 000$.

L’étude de Fidelity est un autre exemple beaucoup plus frappant de l’intérêt des institutionnels pour les produits en cryptos. Intitulée « L’ÉTUDE SUR LES ACTIFS NUMÉRIQUES DES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS », elle indique que 52% d’investisseurs institutionnels possèdent déjà des cryptomonnaies. 71,66% d’entre eux se disent prêt ou continuer à investir sur les cryptos dans les années à venir.

Michaël Saylor dont l’entreprise possède 0,5% de l’offre globale du bitcoin y va de conseil sur Twitter :

En présence d’une inflation galopante, les liquidités et le crédit deviennent des passifs qui s’effritent. Convertissez votre bilan en #bitcoin pour transformer vos dettes en actifs.

Taux réel

Acheter le Bitcoin et les autres cryptos

Performance trimestrielle du Bitcoin entre 2014 à 2021

L’inflation profiterait aux cryptos qui sont déjà considérées par plus d’un comme une valeur refuge. Les prévisions sont extrêmement bullish pour le dernier trimestre de l’année. Il est bon de rappeler que le bitcoin avait pris 168% au cours du 4ème trimestre de 2020. S’il monte à 100 000$, il dépasserait 100% de croissance sur le trimestre. 

Même constat pour l’Ethereum, sa valeur a aussi le potentiel de dépasser 100% en fin d’année. Le journaliste de Cointelegraph, Jordan Finneseth a relevé trois raisons qui pourrait être la base d’une hausse de 100% du cours de l’éther. Elles en sont : l’inflation, le supply squeeze et la figure chartiste haussière de Cup and Handle.

Michaël Van de Poppe a fait part de ses cryptos bullish pour la fin de l’année sur son compte Twitter avec ce poste :

Je pense que nous verrons plus de pièces allant vers les 100$+ ce trimestre.

#Chainlink

#Cosmos

#Polkadot

 

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *