Les soutiens politiques au Bitcoin (BTC) s’accumulent en Amérique du Sud

C’est officiel, l’assemblée nationale du Salvador a fait du bitcoin une monnaie à part entière. La loi a été votée à la super majorité. Mieux encore, c’est tout le continent Sud-Américain qui semble vouloir se mettre à l’heure du bitcoin !

Bigcoin in Salvador

Le président du Salvador avait réservé la primeur de son annonce à la conférence Bitcoin 2021 de ce weekend. (D’ailleurs, ne manquez surtout pas notre article pour revivre cet événement historique). C’est désormais chose faite à 62 voix contre 22.

Dit autrement, il sera désormais autorisé d’afficher les prix en BTC, de payer ses impôts en BTC. EN outre, les commerçants n’auront pas le droit de refuser le bitcoin comme moyen de paiement.

Cerise sur le gâteau, le bitcoin ne sera plus sujet à la taxe sur les plus-values ! Reste néanmoins à savoir quelles seront les limitations. Le ministère des affaires étrangères américain et le FMI ont déjà contacté le président du Salvador et gageons que ces limitations furent précisément au cœur de la discussion…

Puis le Paraguay

Le président du Paraguay n’a pas tardé pour emboîter le pas au Salvador. Carlos Rejala, un député de la chambre basse du Paraguay, a révélé à ses 48 000 followers que son pays avait un important projet en relation avec le bitcoin.

Voici ce que nous écrivions dans notre analyse BTC/USD du mercredi :

« Il y a fort à parier que le Paraguay va s’activer dans le domaine du mining de bitcoin. En effet, les deux grand barrages hydroélectriques du pays produisent quatre fois ses besoins en électricité. Ses exportations d’électricité ont rapporté plus de 2 milliards $, soit environ un quart du total de ses exportations. Les deux énormes barrages situés sur le rio Paraná sont détenus à 50/50 avec le Brésil et l’Argentine. Il n’est donc pas étonnant de voir que deux autres députés sud-américains ont également branché leurs #lasereye. »

Pour ceux qui ne le savaient pas, sachez que les bitcoinners ont décidé de garder des yeux laser tant que le bitcoin n’aura pas atteint 100 000 $.

Et puis le Panama – Pro Mundi Beneficio

Le député panaméen Gabriel Silva n’a pas non plus tardé pour afficher son soutien en déclarant que « le Panama ne peut pas rester à la traîne vis-à-vis du Salvador ».

Ceci est de très bon augure car le Panama est aussi un pays où la monnaie nationale est le dollar US. Mais à la différence du Salvador, le Panama est le plus important centre financier d’Amérique centrale.

Plus de 125 banques y sont présentes et 1/4 de la flotte mondiale y serait enregistrée. Le Panama est aussi un gigantesque paradis fiscal, comme l’a révélé le scandale des Panama Papers… Dit autrement, en l’absence de taxe sur les plus-values, le pays risque fort d’attirer de nombreux bitcoins…

Brésil, Mexique, Equateur, Colombie, Argentine

Voici la liste des députés d’Argentine, d’Équateur, du Mexique, d’Argentine, du Brésil et de Colombie qui ont l’intention de marcher dans les pas du Salvador.

Brésil (Députés @gilson__marques et @FabioOstermann) :

Mexique (Députée @IndiraKempis) :

Colombie (député @JCastroS)

Argentine

Equateur (Député @JuliusEC) :

Doucement d’abord, puis soudainement…

Plus d’actions

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *