Les problèmes juridiques imminents n’arrêtent pas Tether (USDT)

tether usdt SEC

Ripple (XRP) avait perdu le soutien de nombreux exchanges et d’autres acteurs cryptos majeurs, suite à l’annonce de la SEC de son intention de poursuivre la société en justice. Le Tether (USDT) est visiblement plus solide que la crypto de Brad Garlinghouse. Il continue de dominer les marchés des stablecoins, malgré les poursuites intentées par le bureau du procureur général de New York.

Pub


Les cryptophiles se fichent des garanties

Les cryptophiles continuent de s’intéresser à Tether, malgré le procès intenté par le procureur général de New York contre la société mère de Tether, iFinex, pour fraude et manipulation du marché.

Tether reste la crypto dominante du marché, bien que son concurrent Circle qui émet l’USD Coin (USDC), ait fait appel au cabinet d’expert comptable Grant Thornton pour attester des réserves mensuelles du stablecoin.

Le processus d’émission de l’USDC est également beaucoup plus transparent. Ces garanties offertes aux cryptophiles ne suffisent pas pour le moment à permettre à l’USDC de surpasser Tether.

L’USDC a vu ses entrées de fonds multipliées par 10 au cours des 12 derniers mois ; sa capitalisation boursière ne s’élève cependant qu’à un peu plus de 20% du total du market cap de l’USDT.

Le nombre de wallet USDT a atteint les 2,4 millions sur Ethereum (ETH), et plus de 1,8 millions sur Tron (TRX).

Les traders et les investisseurs utilisent de plus en plus le Tether émis par Tron, au détriment des tokens ERC-20.

Les utilisateurs de Tether tendent à préférer Tron, en raison de ses frais de transaction plus compétitifs. Depuis le début de l’année 2021, Tron a traité quotidiennement plus de transactions USDT qu’Ethereum.

Avec l’explosion récente des gas sur l’ETH alors que l’Ether passait la barre des 1 600 USD pour atteindre un ATH à 1 750 USD, de plus en plus d’utilisateurs devraient tourner le dos à l’ETH, pour jeter leur dévolu sur Tron.

Un dossier bien chargé

Le 6 février 2021, Bitfinex annonce avoir remboursé les 550 millions de dollars restant, qui constituent le solde de sa dette, à Tether.

Bitfinex avait contracté ce crédit en 2018, après avoir indiqué que son processeur de paiement Crypto Capital avait volé 850 millions de dollars.

Pour le procureur général de New York, l’utilisation des réserves de Tether pour couvrir cette perte, constitue une fraude.

Pub

Tether avait également avoué en mars 2019 que l’USDT n’était pas garanti exclusivement par des dollars américains, mais également pas des « équivalents de trésorerie », et « d’autres actifs et créances ».

Une condamnation d’iFinex par les tribunaux secouera-t-il les marchés USDT, au profit de l’USDC ? La machine juridique ne parvient pas pour le moment à déstabiliser le 1er stablecoin en termes de market cap.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *