Les œuvres d’art se monnayent aussi en Bitcoin et Ethereum

La célèbre maison de vente aux enchères Sotheby’s est en passe d’accepter les paiements en BTC et ETH, et ce après ses débuts dans les NFT.

Le marché de l’art est en pleine transformation numérique. Sotheby’s en est une parfaite illustration. En début d’année, la prestigieuse maison de vente aux enchères d’œuvres d’art et objets de collection se lançait dans les NFT.

L’art sous forme de tokens numériques n’était cependant qu’une première étape. Sotheby’s ambitionne à présent de révolutionner ses moyens de paiement. Comment ? En permettant des règlements en Bitcoin ou Ethereum.

Du BTC et de l’ETH pour une œuvre à plusieurs millions

Pour cette grande première, la maison du luxe a choisi sa prochaine vente aux enchères « Love is in the Air » d’une œuvre de l’artiste Banksy’s. Pour offrir ce mode de paiement, l’entreprise s’associe à Coinbase.

L’enchère s’ouvrira le 12 mai pour un prix estimé entre 3 et 5 millions de dollars. La vente sera conduite en dollars américains, ce qui constitue en effet une opportunité de recourir aux cryptomonnaies.

Seules les deux principales seront acceptées pour cette première enchère de Sotheby’s, BTC et ETH donc. Et d’après son PDG, l’adoption de la crypto n’est pas un projet soudain. « C’est une chose à laquelle nous pensons depuis un certain temps », déclare Charles Stewart sur CNBC.

La maison britannique s’intéresse particulièrement aux actifs numériques depuis 2021, à commencer par les NFT. Les œuvres d’art numériques, des tokens non fongibles, connaissent une véritable explosion cette année.

Adopter les actifs numériques ou mourir

Les spécialistes des enchères s’emparent donc de cette tendance eux aussi, même si les exchanges et blockchains, dont Binance comptent bien également s’offrir une part du gâteau. Le 16 mars, Sotheby’s annonçait donc sa première vente d’une oeuvre tokenisé de l’artiste Pak.

« Je pense que c’est le début de quelque chose que vous verrez plus fréquemment », confiait son PDG à cette occasion. Les NFT introduisent une rupture sur le marché, de quoi potentiellement disrupter les géants actuels du monde de l’art physique.

Sotheby’s choisit donc de prendre le train en marche de crainte d’être débordé à terme par de nouveaux acteurs mieux positionnés sur ce marché émergent des NFT. Mais son concurrent, Christie’s, est aussi dans la course.

L’entreprise réalisait en février une vente record pour un NFT : 70 millions de dollars. Mais ses débuts dans les NFT remontent à octobre 2020 avec une première enchère à plus de 130.000 dollars.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *