Les NFT sur Ethereum font la fortune d’un petit nombre

Entre avril et septembre, 81% des NFT sur Ethereum ont été raflés par seulement 16,71% d’adresses. A eux donc la forte valorisation des tokens non fongibles.

Certains utilisateurs de la blockchain Ethereum ont visiblement compris très tôt tout le potentiel de croissance des NFT en termes de valorisation. Il est vrai que le marché a commencé à exploser dès la fin 2020.

1xbit

Toutefois, c’est surtout cette année que la valeur des actifs non fongibles enregistre une explosion. Or, la blockchain Ethereum héberge à elle seule un peu plus de 80% des transactions sur les NFT.

Une “poignée de jetons” pour 83% d’adresses

Il est donc indispensable de se doter d’une adresse Ethereum pour monnayer ces précieux actifs numériques. C’est ce que font certaines baleines, très actives sur le marché des jetons NFT.

Ainsi, d’après une étude réalisée par Moonstream, environ 17% des adresses, des baleines, s’emparaient entre le 1er avril et le 25 septembre de 80,89% des NFT mis en vente via des services sur Ethereum.

En clair, sur cette même période, les 83,29% restants de propriétaires de NFT n’ont pu acquérir qu’une “poignée de jetons”. Or, depuis ces derniers mois, la valeur des NFT, en particulier de certains projets cotés comme CryptoPunk, a fortement progressé.

Moonstream tient cependant à pondérer les résultats de son enquête. En effet, parmi les baleines figurent des acteurs de la chaîne de valeur des NFT, parmi lesquels des places de marché comme OpenSea.

Or, sur Ethereum, OpenSea occupe actuellement la première place en termes de volume de transaction. La marketplace n’est pas en soi un détenteur de tokens non fongibles, mais un intermédiaire.

Des inégalités, mais des NFT accessibles aux petits

Autre précision, les données de l’étude portent exclusivement sur les jetons ERC 721, un standard Ethereum. Elles n’intègrent pas en revanche les opérations impliquant les réseaux Layer 2, comme Polygon.

Ces réseaux tiennent pourtant un rôle important. Ils contribuent à faire baisser les coûts de transaction sur Ethereum. La congestion de la blockchain engendre régulièrement une inflation des frais, ce qui peut décourager les petits acheteurs ou les transactions de faibles montants.

Malgré la “grande inégalité” mise en lumière par Moonstream en ce qui concerne la détention de NFT sur Ethereum, l’entreprise juge le marché inclusif. Ainsi, la majorité des détenteurs de NFT se classeraient parmi la catégorie des “petits investisseurs“.

Et ces achats pourraient se révéler très payants à terme compte tenu de l’inflation des prix de ces actifs. Des plateformes comme Sorare, Axie Infinity ou Parallel, qui proposent des cartes à collectionner, connaissent un fort engouement. De quoi générer de la rareté.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *