Les États-Unis, le pays le ‘’plus prêt’’ pour le Bitcoin et les autres cryptomonnaies

Ces dernières années, plusieurs États se sont invités dans le ballet des pays dont les habitants investissent dans les cryptomonnaies. Mais de tous les pays, c’est les États-Unis d’Amérique qui est le plus « prêt » pour l’utilisation des actifs numériques. Selon la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et la Securities and Exchange Commission (SEC), les cryptomonnaies, comme le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH), sont des « marchandises ».

Cryptocurrency coins - Bitcoin (BTC), Monero (XMR), Zcash (ZEC), Ripple (XRP), DASH on the background of the flag of United States of America (USA). Front view

États-Unis premier, Chypre deuxième

Aux États-Unis, il n’y a pas encore de cadre réglementaire clairement défini à propos des cryptomonnaies, malgré les efforts de plusieurs autorités, comme la sénatrice Cynthia Lummis. Pour autant, les États-Unis sont aujourd’hui la « nation la plus crypto-prête » selon des institutions de sondage. Elles ont pris en compte divers paramètres, comme le volume de recherche sur Google et la saturation des distributeurs automatiques de cryptomonnaies.

La société de recherche Crypto Head a attribué au pays un score maximal de 7,13/10. « En matière de distributeurs automatiques de cryptomonnaies, les États-Unis sont en tête avec plus de 17 000, ce qui est de loin le plus grand nombre au monde, puisque le pays le plus proche en compte environ 16 000 de moins », a indiqué l’institut de recherche. Par ailleurs, il souligne que « la loi américaine autorise la possession de cryptomonnaies et leur utilisation dans les banques, et les recherches sur les cryptomonnaies ont augmenté de 140 % l’année dernière ».

Derrière les États-Unis, c’est le Chypre qui est considéré comme la juridiction la « plus prête » pour accueillir les cryptomonnaies dans son système économique. Pour le définir, Crypto Head s’est basé sur la forte quantité de recherche sur Google au cours de l’année écoulée.

Au vu des résultats obtenus après les différentes observations, voici le top 5 défini par l’institution : États-Unis, Chypre, Singapour, Hong Kong et Royaume-Uni. On retrouve aussi dans le classement l’Irlande, la Slovénie, l’Australie, l’Allemagne et le Canada.

Le classement des pays les ‘’plus prêts’’ pour les cryptomonnaies. Source : Crypto Head.

Un cadre réglementaire embryonnaire

À l’ère Trump, les autorités des États-Unis ont failli durcir davantage les règles en matière d’utilisation des cryptomonnaies. Mais à l’ère Biden, les choses semblent aller pour le mieux pour les utilisateurs des actifs numériques. On en veut pour preuve la nomination de Gary Gensler au poste de commissaire de la SEC. M. Gensler est lui-même un législateur favorable aux cryptomonnaies.

Quoique les États-Unis se montrent favorables à l’expansion des cryptomonnaies, il ne s’y trouve pas encore un cadre réglementaire défini. La responsabilité de la définition de ce cadre incombe entre autres à la CFTC et le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN).

Quels sont les pays les « plus prêts » pour l’insertion de la cryptomonnaie dans leur système économique ? D’après la société de recherche Crypto Head, ce sont les États-Unis, le Chypre, le Singapour, Hong Kong et le Royaume-Uni. Les États-Unis se positionnent peut-être au sommet de la chaîne, mais pour l’instant, il n’y a toujours pas de cadre réglementaire bien défini pour l’usage des actifs numériques.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *