Les débats des pays d’Amérique latine sur Bitcoin, la régulation, le minage et la cocaine

La réglementation des cryptomonnaies est à l’ordre du jour en Amérique latine, où les députés brésiliens sont prêts à voter un cadre réglementaire et où la Banque centrale uruguayenne se prépare à mettre en place ses propres mesures. Et en Colombie, un sénateur a exhorté les habitants à abandonner la production de cocaïne pour se consacrer au minage de Bitcoin (BTC).

Source: AdobeStock/rpbmedia

Au Brésil, un projet de loi d’initiative parlementaire présenté par le député Aureo Ribeiro va maintenant être soumis au vote de la Chambre basse.

Selon le site officiel de la Chambre des députés du Brésil, le projet de loi sera débattu par la Chambre avant d’être voté, bien qu’aucun calendrier n’ait été fixé à cet effet.

Si elle est adoptée, la mesure placera les crypto-exchanges sous un parapluie réglementaire et les obligera à tenir des registres des transactions des clients, à désanonymiser ces derniers et à obtenir un permis d’opérer de la Banque centrale du Brésil.

Ribeiro a élaboré cette mesure après qu’une « pyramide financière » crypto ait fait 300 000 victimes dans la région de Rio de Janeiro.

Il aurait déclaré qu’en raison d’un « manque de réglementation », « les gens n’ont personne vers qui se tourner ». La crypto, a-t-il noté, est un « marché qui fonctionne dans l’obscurité ».

Le projet de loi vise donc à augmenter la durée des peines d’emprisonnement prononcées pour les délits de blanchiment d’argent liés aux cryptomonnaies, en les faisant passer de 3 à 10 ans, à 4 à 16 ans.

S’il est adopté, les opérateurs cryptos bénéficieront d’une période de grâce de 180 jours pour se mettre en conformité après la promulgation.

Toutefois, le projet de loi présente également un aspect positif. Selon le média Livecoins, le député a récemment donné une interview à la radio où il a indiqué que le projet de loi accorderait également une légitimité aux actifs tels que le Bitcoin.

Ribeiro a été cité comme déclarant :

« Nous voulons séparer le bon grain de l’ivraie, créer des réglementations pour que vous puissiez échanger [les crypto-actifs], savoir où vous l’achetez et savoir avec qui vous traitez. [Vous pourriez avoir cet actif [et l’utiliser] pour acheter une maison, une voiture, aller chez McDonald’s pour acheter un hamburger. Ce sera une monnaie dans le pays, comme c’est le cas dans d’autres. »

Il a également affirmé que la crypto pourrait être utilisée dans des transactions « immobilières » et pourrait même devenir une « monnaie d’usage quotidien. »

Cependant, ceux qui espèrent voir une adoption imminente de la BTC comme au Salvador au Brésil devront probablement freiner leurs attentes, car le député a ajouté que les politiciens devraient « travailler avec » la Banque centrale et la Securities and Exchange Commission du Brésil (CVM). Ces organismes ne sont pas excessivement favorables aux cryptomonnaies et mettraient probablement un terme rapide à tout projet d’utilisation de BTC en parallèle avec le real.

Pendant ce temps, la Banque centrale uruguayenne a émis des avertissements sur la crypto, selon El Pais. Le régulateur a déclaré qu’il travaillait actuellement sur des projets de propositions et un « plan d’action » qui devraient être prêts avant la fin de l’année.

Mais en attendant, elle a noté que les crypto-actifs « n’ont pas cours légal » – contrairement au peso fiat. La banque a ajouté que les activités liées aux cryptomonnaies ne relèvent pas de sa compétence, et ne sont donc pas réglementées, ajoutant que le public devrait procéder à un « examen complet des risques » avant d’effectuer tout investissement en cryptomonnaies.

En Colombie, le sénateur Gustavo Francisco Petro, a évoqué le minage de Bitcoin sur Twitter. Mr Petro s’est d’abord fait connaître en tant que membre du groupe révolutionnaire M-19 dans les années 1980, avant de devenir maire de Bogota. Il est plus récemment devenu sénateur pour le parti Colombie Humaine après avoir terminé deuxième aux élections présidentielles de 2018.

Petro s’exprimait sur Twitter en réponse à un reportage sur l’initiative du minage de BTC « volcanode » du Salvador.

Le sénateur a déclaré :

« Et si la côte Pacifique profitait des chutes d’eau des rivières de la chaîne de montagnes occidentale pour produire toute l’énergie de la côte et remplacer la cocaïne par l’énergie des cryptomonnaies ? ».

 

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *