Les Crypto, Monnaies Légales en Ukraine, Rêve ou Réalité ?

La Crypto Monnaie, une monnaie légale en Ukraine ?

Le parlement a donné son feu vert pour la Crypto, et la Banque Ukrainienne est d’accord !

Une récente loi a permis de légaliser les Crypto Monnaies en Ukraine. Mais la NBU, la National Bank of Ukraine a d’abord émis des réserves sur cette situation. Cependant, face aux avantages économiques potentiels, elle a changé d’avis. D’autant que les dangers, tels que le crime organisé ou la déstabilisation financière, ne sont pas si grands qu’il n’y parait. Analyse.

La Banque National Ukrainienne ne dit pas Non aux Crypto Monnaies

Selon la Banque Nationale Ukrainienne, la NBU, les crypto monnaies à l’instar du Bitcoin et de l’Ethereum présentent suffisamment d’intérêt pour être adoptées. En effet, les avancées technologiques jouent un rôle important dans les investissements étrangers. En retour, ces derniers favorisent le développement économique, stimulent la compétitivité des entreprises et développent l’économie. Il est donc normal qu’un pays se tourne vers les crypto monnaies pour améliorer son économie. Or, pour réaliser cela, il faut offrir un marché transparent aux investisseurs.

Ce revirement de la part de la banque ukrainienne est intéressant. Cette dernière était pour le moins réservée vis-à-vis des crypto actifs. Mais dans des déclarations récentes, elle a changé de bord. Selon ses termes :

Jusqu’à présent, étant donné la prévalence relativement limitée des crypto monnaies et la forte volatilité de leur prix, elles n’ont pas d’impact significatif sur la politique monétaire et la stabilité financière. Cependant, la Banque nationale, accordera l’attention nécessaire à la surveillance et à la minimisation des risques de prolifération des actifs virtuels (en particulier les stablecoins).

Dans le Sillage d’une Loi Pro Actifs Numériques et Crypto Monnaies

Récemment, le gouvernement ukrainien a adopté le projet de loi n° 3637, un “Virtual Asset Bill”, qui légalise les crypto monnaies dans le pays. L’objectif de ce “Virtual Asset Bill” est de fournir une licence et d’assurer la sécurité des crypto monnaies. Il permet également aux régulateurs ukrainiens d’autoriser ou d’interdire un service lié aux crypto monnaies.

De son côté, la banque ukrainienne ne considère pas que les cours des crypto et des actifs blockchain soient un réel risque. Selon elle, la volatilité du Bitcoin diminuera avec l’adoption. Et le risque d’instabilité financière est lui-même négligeable à cause de la faible adoption. En d’autres termes, la crypto n’est pas dangereuse en l’état actuel. Et les problèmes liés à la crypto disparaitrons lorsqu’elle aura atteint une taille “adulte”. C’est pour cela que la NBU travaille sur la mise en place d’un cadre adapté pour le futur :

la NBU s’efforcera de mettre en place un système transparent et compréhensible de réglementation national qui favorisera le développement d’un traitement juste et efficace des actifs virtuels.

Ce projet de loi sur les actifs virtuels risque d’avoir un impact significatif sur le marché de la crypto Ukrainien. Ces actifs étaient auparavant considérés comme une fraude causant de nombreux vols, hacks et braquages sur le marché. Mais cela va changer. Les principaux dangers liés aux crypto monnaies, comme le Bitcoin et l’Ethereum, portent davantage sur les risques de volatilité, ainsi que sur l’instabilité économique qu’elles pourraient provoquer.

Toujours est-il qu’avec la mise en œuvre de cette loi, la crypto monnaie est devenue légale. La loi Virtual Asset délivre même quelques lignes directrices, comme une formation, pour gérer un business lié aux crypto. Jusqu’à présent, l’Ukraine comptait 100 entreprises de crypto monnaies. Mais elle prévoit de devenir la première destination crypto au monde dans un futur proche. Pour accueillir les projets comme Ripple et faciliter l’achat de ADA Cardano ? On n’en doute pas !

Une Première pour un Pays d’une Telle Ampleur

Cette loi protège les individus et leurs actifs en crypto, en permettant d’utiliser leurs comptes bancaires pour leurs transactions. Elle permet aux sociétés blockchain de régulariser leurs opérations et de travailler directement avec les banques. C’est donc un projet de loi largement favorable au développement des crypto monnaies. Et qui pourrait bien inciter les ukrainiens à investir dans la blockchain.

Pourtant, comme souvent, il n’y a pas réellement de logique dans le schéma avec lequel les États traitent les crypto actifs. Et l’Ukraine ne fait pas exception ! Là-bas, le projet de loi ne permet pas aux actifs non-tangibles d’être utilisés, comme la monnaie nationale la hryvnia ukrainienne, en échange de biens et de services. Par ailleurs, le projet de loi stipule que, pour s’assurer qu’elles sont légitimes, les transactions doivent respecter les politiques de sécurité des banques centrales.

Une Situation Surveillée par les Régulateurs Internationaux

Le GAFI ainsi que d’autres autorités internationales n’ont guère encouragé la normalisation des crypto monnaies. Les raisons de cette résistance résident dans la décentralisation ainsi que l’absence de réglementation des crypto monnaies. Pour les régulateurs, cela signifie qu’il n’y a pas de contrôle ni d’équilibre dans les transactions effectuées via crypto . L’Ukraine a assuré qu’elle se soumettrait aux directives du GAFI en enregistrant les échanges de crypto monnaies et en appliquant les normes de lutte contre le blanchiment d’argent.

Un des moyens d’y parvenir, l’identification des utilisateurs (KYC) comme condition pour accepter les transactions. La mise en place de ces normes vise à contrôler les clients et à garantir la sécurité des actifs. Mais aussi d’éviter tout vol, blanchiment d’argent ou financement du terrorisme.

Globalement, la réaction du peuple ukrainien a été positive. Selon le ministère ukrainien de la transformation numérique, ce projet de loi va promouvoir le secteur des crypto monnaies et attirer de nouveaux investisseurs. D’autres experts basés en Ukraine sont également favorables à cette loi. Ils y trouvent un intérêt personnel et considèrent qu’elle sera excellente pour l’économie du pays. Les cartes graphiques et autres machine de minage par exemple pourrait devenir un produit d’importation. Et les monnaies virtuelles comme le BTC, le ripple pourraient faire leur entrée.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *