Les Crypto Finiront elles sous Contrôle Total de la SEC ?

La SEC Poursuit Coinbase après Ripple, et veut le contrôle total des CRypto

La SEC Cherche-t-elle à avoir un contrôle total sur les Crypto Monnaies ?

La SEC Poursuit Coinbase après Ripple, et veut le contrôle total des CRypto

La SEC Cherche-t-elle à avoir un contrôle total sur les Crypto Monnaies ?

L’espace Crypto Bientôt entièrement sous contrôle ? C’est ce que pense cet ancien procureur fédéral. Aujourd’hui, il dénonce les agissements de la SEC, la Securities Exchange Commission.

La SEC veut Contrôle les Crypto Monnaies : Un Procureur Fédéral US Dénonce

Dans un tweet publié mercredi, James K. Filan, un ancien procureur fédéral des Etats Unis, a relayé les accusations de Coinbase à l’encontre de la SEC, le gendarme boursier américain.

Ce dernier, un membre bien connu de la communauté Ripple, fait le parallèle entre les deux affaires. Un parallèle qui a d’ailleurs été repris par Coinbase : selon ces deux acteurs de la crypto monnaie, c’est tout simplement une attaque contre l’ensemble du secteur qui est en train de se former, et non simplement contre des sociétés isolées.

James K. Filan n’hésite pas à parler d’une volonté de contrôle total.

Rien ne pourra arrêter la SEC avant qu’elle n’ait atteint un contrôle total de l’espace crypto. Il ne s’agit pas simplement de l’affaire Ripple. Coinbase accuse la SEC d’utiliser des techniques d’intimidation, loin des micros et des caméras. Et ce, afin de stopper le lancement du programme de lending de l’exchange.

La SEC a menacé Coinbase de poursuites judiciaires. Dans un article du Wall Street Journal, l’exchange désormais listé sur le NasDaq a dévoilé une attaque menée par la SEC. Cette dernière poursuivrait l’exchange à cause du programme de Lending, qui permet aux utilisateurs d’emprunter et de prêter des crypto monnaies à des taux défiant toute concurrence dans la finance traditionnelle.

Le lending est un des grands avantages de la crypto monnaie. Grâce à des échanges sans intermédiaire, les rendements et l’efficacité de ce système mettent en danger toute l’industrie de prêt et d’emprunt classiques. Le tout en utilisant des crypto monnaies, comme l’Ethereum ETH, ou simplement des Stabble Coin, comme le Tether USDT.

Mais cette innovation n’est pas du gout de tout le monde. Selon le gendarme boursier US, cela s’apparente à une security. En finance, c’est un instrument financier qui a une valeur monétaire et qui peut être échangé, acheté ou vendu. Comme une obligation ou une action.

En vertu de quoi, la commercialisation de ces produits, sans autorisation ou accords légaux, serait illégale et passible de poursuite.

La SEC se Retourne Contre Coinbase Après Ripple XRP

Sauf que Coinbase est un interlocuteur de la SEC depuis plusieurs années. Et l’entreprise a notamment apporté son aide à la commission pour comprendre et construire son dossier envers Ripple. Un retour de bâton qui prend l’allure d’une douche froide pour le CEO de Coinbase, Brad Garlinghouse.

Ce dernier reproche en particulier à la SEC son manque de transparence et de clarté.

La SEC nous a dit qu’elle considérait que le Lending impliquait la mise en place de security, mais elle n’a pas daigné nous dire comment ni pourquoi elle en été arrivé à cette conclusion.

Cette affaire rappelle largement celle qui est en cours contre Ripple Lab, la société mère de Ripple XRP. Dans cette affaire, c’est la vente de XRP qui, selon la SEC, serait une commercialisation de security. Là encore, sans autorisation ni déclaration. Et donc passible de poursuite. Le CEO de Coinbase poursuit ainsi :

“La guerre de la SEC contre les crypto suit son cours. En décembre 2020, j’ai déclaré être en contact et en négociation avec la SEC depuis 3 ans sur le dossier XRP. Cependant, elle n’a jamais été claire dans ses discours. Ca vous rappelle quelque chose ?” ajoute-t-il, en référence au dossier du Lending.

On peut reprocher à Garlinghouse de n’avoir pas vu ce qui lui pendait au nez. En prêtant main forte à la SEC sur le dossier Ripple, ce dernier pensait peut-être se prémunir des attaques légales de l’administration américaine. Et il a collaboré pendant de nombreuses années avec eux, comme il le rappelle lui-même. Cependant, il ne s’agissait pas que de Ripple XRP. En donnant des conseils et en expliquant comment fonctionnait l’univers crypto, il a donné les clefs de compréhension nécessaire à la SEC pour monter des dossiers et mener des attaques légales.

Aujourd’hui, c’est tout l’écosystème qui commence à être menacé. Et cette réaction de l’Ancien Monde était à prévoir. Pour reprendre l’exemple de Ripple, une entreprise qui se finance sur des marchés atypiques comme les crypto monnaie et lance un service de transfert d’argent ultra performant et super compétitif risque de tuer des acteurs bien en place et avec beaucoup d’intérêts à défendre.

De même pour Coinbase et son programme de Lending. C’est un affrontement entre deux mondes, un ancien obsolète, lent et couteux, mais qui a le support des grandes fortunes mondiales. Et un nouveau, rapide et efficace, mais qui n’a pas prêté allégeance. Et la SEC se positionne manifestement comme le bras armé et légal du premier.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *