Le staking sur Ethereum, une opportunité de revenus à croissance rapide

Générer des revenus grâce aux cryptomonnaies n’est pas seulement affaire de trading. Le staking constitue une opportunité de plus en plus intéressante. Et ETH 2.0 va booster cette activité.

La chute du cours des crypto-actifs ne décourage visiblement pas les institutionnels d’investir sur ce marché. Au contraire, ces derniers prévoient de s’exposer plus largement. Plusieurs instruments permettent de le faire.

Le staking pourrait ainsi constituer un investissement de plus en plus porteur au cours des prochaines années. C’est le scénario étudié par des analystes de la banque JPMorgan. Et le lancement prochain d’Ethereum 2.0 ne devrait qu’accroître l’attractivité du staking pour les investisseurs.

Le staking, un marché à 40 Mds$ en 2025

Pour JPMorgan, le staking, tiré par ETH 2.0, constituera au cours des années à venir une source de revenus de plus en plus intéressante, à la fois pour les institutionnels et les particuliers. C’est d’ailleurs déjà le cas pour les blockchains PoS Polkadot et Cardano.

La banque estime que les détenteurs de jetons en staking génèrent chaque année 9 milliards de dollars de rendements. La migration de la plus importante blockchain publique sur le Proof-Of-Stake pourrait se traduire par un doublement de ces revenus.

Les rendements du staking bondiraient ainsi à 20 milliards de dollars dès 2022, puis à 40 milliards d’ici 2025. Et en comparaison d’autres placements, cash ou bons du Trésor notamment, le staking présente un intérêt certain, souligne JPMorgan.

« Le rendement obtenu par le staking peut atténuer le coût d’opportunité de la possession de crypto-monnaies par rapport à d’autres investissements dans d’autres classes d’actifs comme le dollar américain, les bons du Trésor américain ou les fonds du marché monétaire dans lesquels les investissements génèrent un certain rendement nominal positif. En fait, dans l’environnement actuel de taux zéro, nous considérons les rendements comme une incitation à investir. »

6 millions d’Ether en staking sur ETH 2.0

Mais le staking peut également devenir un produit financier proposé par des banques traditionnelles. Leurs rivales fintechs n’hésitent d’ailleurs pas à offrir des services crypto avec des intérêts. Les produits classiques, comme l’assurance vie, pointent loin derrière en termes de rendements.

Une première banque, la suisse Sygnum Bank, vient ainsi d’ouvrir le staking Ethereum à ses clients. C’est une première mondiale. Sa promesse ? Jusqu’à 7% de rendements par an.

« Ethereum alimentant la croissance exponentielle des applications financières décentralisées, le staking est un choix incontournable pour les investisseurs de long terme en Ethereum qui recherchent également des rendements attractifs. »

Le staking sur Ethereum 2.0 fait déjà recette. Le montant de l’Ether ainsi investi dans le staking connaît une croissance explosive, alors même que cette option n’existe que depuis décembre 2020. A ce jour, plus de 6 millions d’Ether sont investis sur le contrat de dépôt de la blockchain.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *