Le Salvador construira 20 écoles grâce au profit sur ses bitcoins

Le président du Salvador, Nayib Bukele vient d’annoncer la construction de 20 écoles qui seront financées grâce aux plus values réalisées sur ses achats de bitcoins. Deux mois après l’officialisation du BTC en tant que monnaie légale , les retombées sont déjà palpables pour ce petit pays de l’Amérique Centrale.

Au cours du mois d’octobre, le Salvador avait déjà annoncé la construction d’un hôpital vétérinaire sponsorisée aussi par les profits effectués sur ses bitcoins achetés. La décision de faire de la première cryptomonnaie une monnaie officielle ne répond pas uniquement à l’objectif de faciliter les transferts ou de favoriser l’inclusion financière, elle répond au besoin de financement d’un pays en manque de fonds. 

1xbit

C’est pourquoi le Salvador continue d’acheter des bitcoins. Récemment, il acheté 420 nouveaux BTC. Maintenant, le pays compte plus de 1120 bitcoins dans ses coffres achetés au coût moyen de 51 300$. Au cours actuel (63 189$)  de l’actif, le Salvador compte une plus value de près de 11 889$ sur chaque jeton. D’où un profit total estimé à 13 315 680$.

Le Bitcoin : Moteur de la campagne éducative du Salvador

La construction des écoles rentre dans le cadre d’un programme éducatif au Salvador baptisé « Mi Escuela ». Le programme avait débuté au mois de janvier et vise à construire 400 écoles dans le pays sous une période de trois ans. L’Etat Salvadorien souhaite financer ces écoles directement de ses fonds. Nayib Bukele a lui-même fait savoir que les infrastructures seront construites uniquement grâce aux recettes du fonds bitcoin du gouvernement et qu’aucun argent des contribuables ne sera utilisé pour financer les projets.

Il a mis en place un trust appelé  « FIDEBITCOIN » réservé à l’investissement sur le Bitcoin. Ce trust compte actuellement 150 millions de dollars et est géré par la Banque de Développement du Salvador. C’est à travers ce fonds que le gouvernement de la nation centre américaine s’en est servie pour construire l’hôpital vétérinaire, Chivo.

“Lorsque le projet a été lancé, le fonds FIDEBITCOIN ne disposait pas du même montant d’excédent qu’aujourd’hui. C’est ce qui nous a permis de décider d’aller de l’avant avec l’approbation de la construction des 20 premières écoles Bitcoin. » a déclaré Nayib Bukele aux médias salvadoriens.

Bukele se moque de  l’opposition 

 

La légalisation du bitcoin ne fait pas l’unanimité dans la classe politique salvadorienne. Des parlementaires ont exprimé ouvertement leur désaccord par rapport à ce choix. Le peuple n’a pas trop bien accueilli l’officialisation du bitcoin malgré que le gouvernement a donné 30$ à chacun d’entre eux détenant un chivo wallet. Le FMI avait lui aussi monté au créneau pour critiquer l’Etat salvadorien jugeant que la décision mettra en péril le système financier du pays.

Face à cette vague de désaccords, Nayib Bukele a toujours maintenu sa position et croit son choix de légaliser le bitcoin aura de très grandes répercussions pour ses concitoyens. Il a déclaré lors de l’inauguration de l’hôpital vétérinaire, Chivo :

La chose amusante est que l’opposition était contre la loi sur les bitcoins et l’achat de bitcoins Dieu merci, nous n’avons pas prêté attention à eux et les bénéfices qu’ils ne voulaient pas exister profiteront à de nombreux animaux… Maintenant, nous voyons des avantages supplémentaires, les écoles que nous avons annoncées, et si Dieu le veut, d’autres œuvres viendront qui proviennent des bénéfices d’un Trust qui a été créé et d’une loi qui a été créée parce que nous avons ignoré l’opposition.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *