Le Portugal accorde des licences pour des exchanges crypto

La banque centrale portugaise (banco do Portugal) a annoncé vendredi dernier que Criptoloja et Mind the Coin, deux exchanges crypto, pourront opérer dans le pays. C’est au travers d’un communiqué de presse que l’institution portugaise reconnaissait officiellement Criptoloja et Mind The Coin comme des « fournisseurs de services d’actifs virtuels ». C’est la première fois que des exchanges de cryptomonnaies sont autorisées à fonctionner sur le territoire portugais, depuis l’approbation d’une nouvelle loi sur les plateformes de trading crypto au début de l’année 2021.

bitcoins on Portugal flag background

Une approbation qui conforte la place du Portugal comme paradis des cryptomonnaies

Le 29 septembre de l’année dernière, Criptoloja avait déposé une demande d’approbation et d’homologation auprès de la banque centrale du Portugal. Il aura fallu attendre neuf mois pour que l’institution bancaire portugaise approuve finalement la demande de la bourse de cryptomonnaie.

En apprenant la nouvelle, le PDG de CriptolojaPedro Borges, a déclaré : « c’était un long chemin. Être la première bourse réglementée au Portugal signifie beaucoup. »

Selon la même personne, Criptoloja cherche à rassembler tous les Portugais qui cherchent à investir dans les cryptomonnaies. L’objectif de l’institution nouvellement enregistré est de mettre en confiance les Portugais qui souhaitent ouvrir des comptes en devises étrangères.

En avril dernier, un membre de la banque centrale du Portugal avait annoncé à un journaliste que l’institution avait reçu en tout cinq demandes d’enregistrements officiels de la part d’institutions souhaitant s’homologuer en tant que bourse de cryptomonnaie. La même source indiquait également que plus de 60 prises de contact non officielles avaient été réalisées pour les mêmes raisons.

Pedro Borges a également annoncé que Criptoloja lancerait « dans les prochaines semaines » des opérations qui permettraient à ses clients d’ouvrir des comptes en ligne. Il a cependant répondu aux journalistes en indiquant que le trading en ligne ne serait toujours pas activé.

Il a ajouté que la nouvelle génération de commerçants est celle qui a davantage recours aux cryptomonnaies, bien que l’on retrouve de nombreux autres profils à avoir recours aux monnaies virtuelles.

Aujourd’hui, le Portugal est l’un des pays dont la législation est la plus souple (et la plus attractive) en matière de cryptomonnaies en Europe. Les différentes lois et décrets passés depuis la fin de l’année dernière ont notamment exonéré le bitcoin de taxes et d’impôts (pour comparaison, la France applique un taux d’imposition de 30 % sur les revenus issus des cryptomonnaies) et permettent d’éviter de payer la TVA (qui s’élève à 23 % au Portugal). L’objectif de ces lois est d’attirer les investissements dans les pays.

Plus d’actions

Passionné de la finance et des investissements de demain, je déniche sur le web les dernières tendances (et les dernières infos) en matière de cryptomonnaies et de calcul de risque. De nature curieuse, je fouille et arpente les médias anglophones à la recherche de news à croquer. Mon objectif ? Proposer des informations synthétiques vérifiées et de qualité pour éclairer ceux qui désirent s’aventurer dans le monde des cryptoactifs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *