Le petit Frère du Dogecoin va Devenir son Père

Shiba Inu, memecoin killr

Le petit memecoin est devenu un grand Shiba Inu

Shiba Inu, la crypto-monnaie qui veut tuer le Dogecoin DOGE, est de retour sur le devant de la scène. Le 26 juin le compte twitter officiel du Shiba a annoncé la mise en ligne d’un nouveau site. Dessus, les utilisateurs peuvent accéder à la version 2.0 du woof paper, une version “chien” du white paper.

Entre décentralisation, projets ambitieux, et distribution du pouvoir à la communauté, Shiba Inu renverse les codes. Aucun projet n’était allé aussi loin pour créer un écosystèmee décentralisé entièrement dédié à sa communauté. Comparer Shiba Inu au Dogecoin, aujourd’hui, c’est une insulte au SHIB.

Shiba Inu n’est pas un Meme Coin

Shiba n’est plus simplement un meme token. C’est officiel, la cryptomonnaie à l’effigie du célèbre chien a quitter la catégorie des shitcoins. Les meme tokens sont des coins sans utilité, dont le seul but est d’être une blague. La blague peut fair rire les communautés en ligne, voir enerver les pionniers des crypto et les régulateurs. La SEC thailandaise avait par exemple interdit dans la meme actions les NFT et les meme coin. Selon elle, ces deux groupes d’actifs n’étaient là uniquement pour spéculer et pour créer supporter des pumps and dump. L’action de la SEC Thailandaise était étonnament lucide sur bon nombre d’activité qui nuisent effctivement à l’écosystème des cryptomonnaies.

Cependant, les meme token sont pour le moins difficile à définir. Quelle est la différence entre un MarsRoover, qui a une total supply de 1 million de milliard d’unité, et un Shiba Inu ? Selon un investisseur pour le moins désabusé, “Mars c’est pour évoquer le ToTheMoon, et le roover est un clin d’oeil à Elon Musk. Ca va forcement pump.” Autant dire que les meme tokens sont soutenus par la plus basse catégorie d’investisseurs immaginables, composé à 99 % par des ignares qui vont y perdre des plumes, et à 1 % par les créateurs de ces memes tokens, ceux qui vont rafler les économies de ces jeunes traders.

Pourtant, au milieu de cette bouillie infame se cache de réelles perles. Des pepites composées à 100 % d’un or pur et brillant. C’est le cas du Shiba Inu.

ShibaSwap, Woof Paper et Décentralisation

Il y a une semaine, une version 2.0 du “Woof Paper” mise en ligne par l’équipe de Shiba Inu sur un tout nouveau site a annoncé de grands projets pour l’avenir. La team Shiba Inu prévoit la création d’un exchange décentralisé. Pour faire fonctionner cette plateforme, plusieurs tokens seront mis en place.

Il y aura bien sur Shiba Inu SHIB, mais également LEASH et BONE. Le plus surprennant, le BONE, permettra de fournir de la liquidité à la plateforme. Les fournisseurs de liquidité seront largement récompensés, avec 0,1 % de l’ensemble des swap sur les pairs DAI et USDT. De plus, les détenteurs de Bone auront un droit de vote pour les décisions prise sur la platforme ShibaSwap ainsi que l’écosystème dans son ensemble. Avec un ratio de 1 bone = 1 vote. Enfin, les adresses des exchanges centralisés ne pourront pas bénéficier de ces avantages à moins d’avoir été séléctionnés par l’équipe Shiba Inu.

Le token LEASH permettra lui de fournir de la liquidité à la pair du BONE, en échange de 0,1 % des swap sur les wrapBTC. Enfin, SHIB pourra être également stacké, donnant accès à un grand nombre de BONE token, 3 % par block miné. Ainsi que 0,1 % de l’ensemble des transactions Ethereum réalisées sur ShibaSwap. C’est donc un exchange décentralisé qui se démarque par la très large distribution des gains et du controle à la communauté.

SHIB, Shitcoin Killer

Plusieurs points sont remarquables en ce qui concerne Shiba Inu, cet ex-meme coin, le Dogecoin Killer, voir le memecoin killer. Pour commencer, l’ensemble des tokens disponible ont été mis en vente sur les exchanges décentralisés. Aucun stock de millions de milliards d’unité n’ont été gardé précieusement par ses créateurs pour se faire de l’argent sur le dos des investisseurs. De plus, les personnes à l’origine de ce projet semblent venir des hautes sphères de la crypto, et certains analystes n’hésitent pas à dire que Vitalik Buterin lui même serait à l’origine du lancement du Shiba Inu. Ce dernier aurait prêté au créateurs, un mysterieux Ryoshi, les 10 ETH nécessaire pour lister le Shibu sur Uniswap.

Shiba Inu et Ethereum, une Grande Histoire d’Amour

Le fait que le fameux Ryoshi ne se soit pas réservé une part de lion dans la supply de Shiba Inu a rendu possible deux éléments. Premièrement, ce coin appartient entièrement à sa communauté, et les investisseur n’ont pas à craindre un dump massif. Deuxiement, cela permet une répartition des tokens beaucoup mieux équilibré, et fait de l’écosystème Shiba Inu un espace particulièrement décentralisé.

La création du DEX (Exchange Décentralisé) le plus décentralisé, pas de concentration des richesses, une communauté forte, des projets ambitieux. Voila ce qui fait que le Shiba Inu a quité la catégorie des meme coin. Il est entrain de devenir un des projets phares de la décentralisation.

 

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *