Le nombre d’utilisateurs actifs de Brave a doublé en 2020

L’année écoulée aura surement été l’une des plus prolifiques pour Brave qui a vu son nom associé à plusieurs records. En effet, le navigateur de la protection de la vie privée réussissait en octobre dernier à décrocher la meilleure note de sa catégorie sur PlayStore soit 4,8 étoiles sur 5. Quelques semaines plus tard, c’était au tour de son nombre d’utilisateurs d’afficher une progression de 130% par rapport à 2019. Poursuivant sur cette même lancée, Brave a fini l’année 2020 avec 25 millions d’utilisateurs mensuels actifs soit plus du double des chiffres affichés en début d’exercice.

Un signe que davantage de personnes veulent se retirer de l’économie de la surveillance

Initialement à 11,6 millions, le nombre d’utilisateurs mensuels actifs de Brave en est désormais à quelque 25,4 millions. Une croissance similaire s’observe également quand on passe à une fréquence moindre puisque le nombre d’utilisateurs quotidiens actifs est passé de 3,8 millions à 8,6 millions. Ces deux chiffres prouvent à quel point l’adoption du navigateur se propage au sein de la communauté web. Cette prouesse est à mettre au crédit de la principale fonctionnalité de Brave à savoir la protection des données privées de ses utilisateurs. Cofondateur et PDG de Brave, Brendan Eich traduit ce record comme la volonté des utilisateurs de se soustraire de l’économie de la surveillance.

« 25 millions de personnes sont passées à Brave afin de protéger leur vie privée et de reprendre le contrôle de leur expérience de navigation. Les utilisateurs se rendent compte qu’une nouvelle façon de naviguer sur le Web est à portée de clic grâce à un téléchargement sans faille de Brave, et qu’ils peuvent se retirer de l’économie de la surveillance et être récompensés pour leur navigation » a-t-il affirmé. En parlant d’ailleurs de récompense, le nombre de créateurs de contenu vérifiés sur le navigateur a franchi la barre du million soit un autre record. Il s’agit notamment de ces utilisateurs qui reçoivent le Basic Attention Token (BAT) comme revenu publicitaire pour leur participation.

Le mouvement mondial pour la protection de la vie privée en pleine expansion

Alors que des géants de la technologie essayent de renforcer leur emprise sur internet afin de maximiser leurs revenus, un mouvement mondial s’oppose à leur volonté. Le dernier exemple en date reste notamment le rétropédalage effectué par Facebook et WhatsApp sur le partage des données de leurs utilisateurs. Conscient de cette réalité, M. Eich entend profiter de ce mouvement pour propulser son navigateur un peu plus au sommet. 

« Alors que le mouvement mondial en faveur de la protection de la vie privée se développe en 2021 et que les utilisateurs font de moins en moins confiance aux grandes entreprises, nous sommes impatients de proposer à nos utilisateurs des outils de protection de la vie privée plus innovants et de réformer les pratiques invasives de suivi sur le web » a-t-il déclaré.

S’il est encore trop tôt pour affirmer que la protection des données privées sera la norme du futur d’internet, Brave se positionne déjà comme l’un des pionniers d’une telle révolution. La concurrence serait d’ailleurs bien inspirée de faire pareil compte tenu de l’ampleur du mouvement actuel.

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profil particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *