Le Crypto Fellowship, l’incubateur de startups crypto par Frst et Fabric Ventures !

L’industrie des cryptomonnaies a beau se démocratiser tous les jours un peu plus, elle reste un pari risqué aux yeux de beaucoup de personnes. Les entrepreneurs assez audacieux pour se lancer dans l’aventure des monnaies virtuelles pourraient et devraient être bien plus nombreux que ça. C’est l’ambition derrière Le Crypto Fellowship.

The Crypto Fellowship logo

Derrière la création de Le Crypto Fellowship

A l’origine du projet, on retrouve de grands noms parmi les fonds de capital-risque (VC), Frst, les premiers spécialistes français en capital d’amorçage (ou investissement seed), anciennement connu sous le nom de Otium Venture, supportant la nouvelle génération de projets Made In France.

Mais aussi Fabric Ventures, une compagnie européenne créée en 2012 et réputée pour son investissement dans les entreprises technologiques en début de vie et pour son intérêt dans les réseaux décentralisés.

Les deux sociétés de VC s’associent pour donner naissance conjointement à Le Crypto Fellowship, la fusion de leur savoir-faire. Une nouvelle expérience qui a pour but de créer, accompagner et supporter une toute nouvelle génération de crypto-entrepreneurs en France.

Une aide encourageante pour les apprentis crypto-entrepreneurs français !

L’industrie bouillonnante des crypto-monnaies représente déjà plus de 1500 milliards de dollars et crée de nouveaux millionnaires tous les jours. Pour autant, les nouveaux entrepreneurs ne se bousculent pas au portillon et ceux déjà présents manquent d’ambition comme le déplore Pierre Entremont, cofondateur et Partner chez Frst

“La quasi-totalité des développeurs et entrepreneurs de crypto-monnaies sont déjà riches et ne se montrent donc pas plus ambitieux.”

Pierre Entremont

C’est la raison pour laquelle il a décidé de lancer Le Crypto Fellowship. Avec comme but de donner un coup de pouce et encourager ceux qui seraient possiblement intéressés par la création d’une entreprise crypto mais n’auraient pas forcément les fonds pour ce faire ou les connaissances suffisantes dans l’univers des monnaies virtuelles pour se lancer dans cette entreprise.

En effet, les jeunes entrepreneurs se voient vite démotivés face à tous les obstacles que peuvent représenter la création d’une startup crypto pour un nouveau venu.

Peu ont l’audace ou le courage d’un tel voyage, se démoralisant d’entrée de jeu en imaginant qu’il est trop tard pour se lancer, que ce n’est pas une bonne carrière ou encore qu’il leur serait trop coûteux de réaliser une telle ambition.

Le Crypto Fellowship compte bien casser les idées reçues et changer les mentalités défaitistes de ces potentiels entrepreneurs intéressés mais effrayés par le monde des cryptos en leur prouvant qu’ils ont tort et que des aides existent en France pour laisser libre court à leur créativité d’entreprenariat !

Ainsi, ce sont 10 entrepreneurs ambitieux et leur modeste équipe de 1 à 3 personnes qui pourront profiter de cette aide. Un coup de pouce qui se présentera sous la forme d’une enveloppe de 100 000 dollars pour chacun de ces projets. 

Une aide financière prévue pour tenir sur toute l’année en couvrant les diverses dépenses (avocats, ordinateur, frais Ethereum…) et les salaires de toute l’équipe. Le tout sera également accompagné par des conseils, soutiens tout au long de l’année.

Dans les détails, ce premier accompagnement sur 3 mois se manifestera de plusieurs façons:

  • Des cours sur les cryptos ( bien que 99% de l’apprentissage se fera par soi-même)
  • Des conférences Zoom hebdomadaires pour partager sur les difficultés rencontrées
  • Un groupe Discord pour échanger ses connaissances entre membres
  • Des rencontres avec des investisseurs et entrepreneurs en crypto légendaires

Aucune expérience particulière ou background en crypto n’est requise, l’idée étant simplement pour les apprentis entrepreneurs de venir motivés, d’être autodidactes et d’être disponibles à plein temps. 

Les premiers mois seront passés à apprendre l’univers de la crypto et ses rudiments, jouer sans forcément avoir une idée de startup en tête. Pour au final arriver à identifier les évolutions nécessaires pour le futur encore absentes de l’écosystème Blockchain et se créer un projet d’entreprise à partir de là.

“Live in the future, then build what’s missing”

Paul Graham

En retour pour la totalité de ces services, les seules obligations imposées par Le Crypto Fellowship seront uniquement de posséder 7% des parts de la nouvelle startup créée et se réserve le droit d’y investir 700 000 dollars pour en posséder jusqu’à 20%. L’entreprise nouvellement créée devra bien sûr être nécessairement basée en France pour bénéficier du programme.

Vous avez cependant une date butoire pour déposer les dossiers de candidature et c’est le 15 juin au plus tard, soit demain, alors dépêchez vous

Vous n’avez plus que quelques heures pour avoir peut être la chance de lancer votre entreprise crypto, le tout épaulé par des professionnels du secteur.

Voilà une entreprise française pour le moins bienvenue ! Cela fait plaisir de voir des acteurs français supporter l’innovation et la création de jeunes entreprises. Tout en motivant la vocation d’apprentis entrepreneurs qui douteraient encore du potentiel incommensurable de l’industrie des crypto-monnaies ! On ne peut que soutenir et applaudir une telle initiative contribuant un peu plus à combattre les préconçus négatifs sur ce nouvel écosystème.

Plus d’actions

Fervent adepte de la cryptosphère depuis 2017, je suis pleinement impliqué dans la révolution moderne que représente cette nouvelle industrie.

En tant que Rédacteur, je me plais à y jouer un rôle différent, éducationnel et informatif, en vue de la démocratisation et vulgarisation de cet univers.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *