Le co-fondateur de Monabank investit dans le Bitcoin (BTC)

monabank co fondateur bitcoin

Même les fondateurs de banque se mettent à faire la promo de Bitcoin (BTC) : bientôt la fin des haricots pour les fiats ? Le fondateur de Monobank est un PlanB-iste, prévoyant un BTC à 6 chiffres pour 2021, ou l’année suivante.

Pub


Bitcoin à 100 000 USD : et ce n’est pas PlanB qui le dit !

Le co-fondateur de la 1ère banque mobile ukrainienne Monobank, Oleg Gorokhovsky, a indiqué dans une publication récente sur Facebook, que bien qu’il ne soit pas un « adepte » des prévisions financières, l’achat de 1,5 milliard de dollars de Bitcoins par Tesla, l’a convaincu que la crypto est là pour rester.

Bitcoin représenterait une partie substantielle de son portefeuille d’investissement personnel. Gorokhovsky recommande d’ailleurs « autres » d’acheter du BTC. Il a également indiqué que le BTC touchera les 100 000 USD soit en 2021, soit en 2022.

Bitcoin a atteint un nouvel ATH au-dessus des 48 640 USD, le 11 février 2021. Le BTC se rapproche de plus en plus des 50 000 USD, “défendus” par une forte concentration d’ours pour le moment.

Monobank a été fondé en 2017. Il ne dispose pas de locaux, toutes ses opérations bancaires se font via son app mobile.

Monobank a rapidement conquis le cœur – ou le portefeuille – de la jeune génération en Ukraine. Août 2020, il atteint les 2,5 millions d’utilisateurs. La société acquerrait 3 nouveaux utilisateurs par minute.

L’Ukraine en-tête des transactions BTC

L’Ukraine est considérée aujourd’hui comme l’un des pays de l’Europe de l’Est favorisant l’adoption et le développement des cryptomonnaies.

En 2021, le pays se trouvait à la tête du Global Crypto Adoption Index de Chainalysis. Cet indice est basé sur le nombre de transactions BTC on-chain dans une région, ainsi que les transactions P2P.

Pub

L’Ukraine a engagé récemment Stellar (XLM) pour créer une infrastructure sur laquelle se baseront des projets cryptos et, éventuellement la CBDC du pays.

L’Ukraine mène la course aux cryptos en Europe de l’Est, alors que d’autres pays comme le Nigéria, l’Inde, ou les Etats-Unis, ne portent pas les cryptomonnaies dans leur cœur. Les cryptophiles fuyant ces « zones de conflit », pourront donc toujours trouver refuge dans des « pays amis ». L’achat massif de Bitcoins par Tesla inspirerait donc d’autres investisseurs, alors que les détracteurs de Bitcoin croient que le cas Tesla est une exception, plutôt qu’un cas « normal ». Sauf qu’avec Bitcoin, l’exception peut devenir la règle : les fiat-istes sont prévenus.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *