Le Bitcoin, trop fort pour être interdit d’après le PDG de Gemini !

L’essor des cryptomonnaies attirent l’œil des investisseurs mais également… des gouvernements et institutions. Si bien que la question de leur régulation est sur la table dans de nombreux pays. Récemment, Tyler Winklevoss, PDG de Gemini s’est exprimé sur le sujet et a tenu à rassurer la cryptosphère.

La menace d’une régulation sur les cryptomonnaies

L’avènement de régulations possibles sur les cryptos n’est pas forcément bien accueilli par la cryptosphère. En effet, une régulation (même légère) porterait atteinte au sacro-saint principe de décentralisation des cryptos. De plus, en cas de régulations strictes, cela pourrait décourager les investisseurs à venir en crypto. Par exemple, si les régulations venaient à imposer de lourdes taxes sur les transactions cryptos, cela porterait un coup à toute l’industrie crypto.

Mais le pire pourrait encore être que les régulations en viennent à interdire purement et simplement l’usage de certaines cryptomonnaies comme le Bitcoin. Si cette position est extrême, des pays comme l’Inde ou le Nigeria prennent cette direction à l’heure actuelle. Qu’en est-il aux USA ?

Le Bitcoin ne sera pas interdit aux USA

Pour Tyler Winklevoss, la question de l’interdiction du Bitcoin aux USA s’est posée dans le passé mais n’est plus d’actualité. L’une des raisons qui le pousse à être confiant est la décision prise en 2015 par la CFTC (Commission du commerce futur et des marchandises). Cette commission avait décidé de catégoriser le Bitcoin comme une marchandise, au même titre que l’or.

« Je pense que les US n’interdiront jamais le Bitcoin. (…) Vous parlez d’entreprises qui offrent des carrières, construisent l’économie, certaines d’entre elles sont en bourse. Ils vont devenir des moteurs du marché boursier. Détricoter ces entreprises est donc très peu probable pour moi. Bien sûr, le risque 0 n’existe pas, mais ce n’est pas loin. »

Tyler Winklevoss, PDG de Gemini

Il y une également autre raison qui appuie l’idée que le Bitcoin n’est plus en danger outre-Atlantique pour Tyler Winklevoss. Avec l’explosion du Bitcoin, c’est toute la filière crypto qui s’est développée et structurée. Désormais, la cryptomonnaie représente une industrie à part entière qui est devenue incontournable. Interdire le Bitcoin reviendrait donc à mettre par terre tout un pan de cette industrie. Pour toutes ces raisons, le Bitcoin devrait également être à l’abri d’une interdiction dans d’autres endroits stratégiques comme le Royaume-Uni ou en Europe.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *