Le Bitcoin est essentiellement un substitut de l’or, plutôt que du dollar” selon Jerome Powell, le Président de FED

Lors d’un Webinar enregistré et sponsorisé par la Banque des règlements internationaux (BRI) le 22 mars 2021 intitulé “Comment les banques centrales peuvent-elles innover à l’ère numérique ?”  Le président de la Réserve Fédérale des Etats – Unis  (FED), Jerome Powell a répondu à la question suivante posée par la journaliste pour le Financial Times, Gillian Tett.

Jerome Powell

“A quel point voyez-vous bitcoin ou Libra [maintenant Diem]comme représentant des menaces pour la stabilité financière que vous souhaitez écarter ?”

La réponse fut délivrée en plusieurs points importants.

La création d’une MDBC américaine. 

Selon le président de la FED, le « travail sur une Monnaie Digitale de Banque Centrale (MDBC) n’est pas principalement motivé par l’apparition des crypto-monnaies et des stables coins, c’est fondamentalement la technologie qui a donné la possibilité [à la FED] de proposer une nouvelle forme de monnaie de confiance ».

L’importance de « l’existence et du maintien de la souveraineté pour le développement économique » est vu comme un élément essentiel pour la FED et celle-ci étudie attentivement le projet de mettre en place une MDBC.

Rappel de la position de la Réserve Fédérale Américaine sur les cryptos actifs

Jerome Powell considère les cryptos actifs comme le bitcoin comme “très volatil”. Pour lui, « ils ne sont donc pas vraiment utiles comme réserve de valeur. De plus, ils ne se basent sur rien et sont plutôt des actifs destinés à la spéculation. Ils ne sont pas particulièrement utilisés comme moyen de paiement. Il s’agit plutôt d’un actif spéculatif. »

Cependant, bien que ne considérant par le Bitcoin comme disposant des critères inhérents à une monnaie, il ajoute qu’il “s’agit essentiellement d’un substitut de l’or, plutôt que du dollar.”

Une phrase non dénuée de sens alors que le bitcoin est vu par certains comme une valeur refuge après la dépréciation de leurs monnaies fiduciaires (Fiat) . Comme ce fut le cas par exemple au Liban et Venezuela après la forte dépréciation respectivement de la Livre Libanaise (L.L) et du Bolivar (B$) . Ou encore plus récemment en Turquie ou la chute de la Livre Turque (₺) correspond à une hausse des recherches Google pour le terme Bitcoin comme repéré par le journaliste Gregory Raymond sur Twitter.

Pour lui, « le public doit comprendre les risques des cryptos actifs », et en cite trois : « Le principal, la volatilité » puis “l’énorme besoin en énergie pour le minage des cryptos monnaies”  et finalement “le fait qu’ils ne sont basés sur rien.”

Les Stable Coins : Des crypto actifs plus légitimes pour la FED.

Powell considère les stable coins, c’est à dire des cryptos actifs indexées sur le prix d’une monnaie fiduciaires comme le Dollars ($), l’Euro (€) ou la Livre (£), comme une “amélioration par rapport aux autres crypto-actifs” car basées sur les “monnaies souveraines de grandes nations” . Il ajoute que la crédibilité et légitimité de celles-ci vient uniquement du fait de l’existence de ces monnaies souveraines comme “filet de sécurité.”

Toutefois, celui-ci insiste sur le fait que « les monnaies souveraines existantes sont émises dans l’intérêt du public ». De fait,  la potentialité d’un stable coin mondialement utilisé mais “régi uniquement par les motivations des entreprises privées est quelque chose qui méritera et recevra le plus haut niveau d’attentes réglementaires” . Il admet que la réglementation n’est pas au point en ce qui concerne les stable coins, mais que “des progrès sont fait dans ce sens”.

On peut ici mettre en parallèle cette citation avec la récente décision judiciaire concernant l’échange Bitfinex et la société Tether, société émettrice de l’un des principaux stable coins indexé sur le dollars, l’USDT. En effet, en février 2021, les deux sociétés ont conclu un accord à l’amiable avec la procureur général de l’État de New-York pour payer une amende de 18,5 millions de dollars et clore une enquête sur une possible dissimulation de plus de 850 millions de dollars de pertes menaçant la stabilité de l’ensemble du marché des cryptos actifs.

Pour conclure sur la question, le président de la FED considère que “les stables coins peuvent avoir un rôle à jouer avec une réglementation appropriée, mais ce rôle ne sera pas de former les bases d’un nouveau système monétaire mondial”. “Les Stable Coins privés ne seront pas un substitut approprié à un système monétaire sain basé sur la monnaie de la banque centrale”.

Et pour veiller à cela, il existera toujours la FED et peut-être d’ici quelques années la MDBC américaine. Les Stables Coins peuvent avoir un rôle à jouer avec une réglementation appropriée, mais ce rôle ne sera pas de former les bases d’un nouveau système monétaire mondial, les Stable Coins privés ne seront pas un substitut approprié à un système monétaire sain basé sur la monnaie de la banque centrale. (MDBC).

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profil particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *