Le Bitcoin (BTC) remonte dans son canal de consolidation

Bitcoin nations

Nombreux sont ceux qui ont du mal à réaliser, mais le Bitcoin est devenu la monnaie nationale d’un pays ! Dit autrement, si le Salvador convertit sa monnaie (le dollar US) en bitcoin, son PIB progressera aussi vite que la valeur du BTC. Il y a donc de bonnes chances qu’il triple chaque année. Oui, le bitcoin affiche une hausse de plus de 200 % par an en moyenne. Nous sommes loin du potentiel de croissance de 1 % d’un pays comme la France…

Mieux encore, la nouvelle Sparte d’Amérique centrale a récemment annoncé un « airdrop » de BTC. Chaque citoyen va recevra l’équivalent de 30 $ en BTC. Soit 180 millions $ distribués à 6 millions de Salvadoriens.

Et que dire du projet de miner le bitcoin en utilisant l’énergie géothermique volcanique… BlockStream propose d’ailleurs de lever des fonds en BTC via son Liquid Network pour financer les installations de mining sur les volcans…

BlockStream – une compagnie technologique dirigée par Adam Back (l’inventeur du Proof of Work avec HashCash) – s’est mis au chevet du Salvador en connectant le wallet national (Chivo) à son satellite. Cela permettra d’utiliser le bitcoin même en cas de blackout.

Par ailleurs, deux autres pays (ayant aussi pour monnaie officielle le dollar US) s’apprêtent à marcher dans les pas du Salvador. Le député paraguayen Carlitos Rejala fera une proposition de loi le 14 juillet et le Panama, première place financière d’Amérique centrale, est également dans les starting blocks.

Si ces deux nations franchissent le pas, la banque mondiale et le FMI n’auront pas d’autre choix que de se rendre à l’évidence en adoubant le bitcoin en tant que monnaie. Nous nous rapprocherons alors du jour où les pays avancés abrogeront cette ignoble taxe sur les plus-values (30 %) lors de la conversion du BTC en dollar ou en euro.

Les banques et les milliardaires accumulent…

Il n’y a pas que les pays pauvres d’Afrique et d’Amérique qui s’intéressent au bitcoin et sa masse monétaire de 21 millions d’unités. Après avoir essayé de l’enterrer, les banques américaines se bousculent désormais au portillon.

The Block rapporte que Citibank va imiter Morgan Stanley en intégrant le bitcoin au sein de sa division gestion de fortune. Les mastodontes JP Morgan et Goldman Sachs y réfléchissent aussi :

Le milliardaire Ricardo Pliego a aussi fait du bruit cette semaine. La troisième fortune mexicaine va faire en sorte que sa banque, Banco Azteca, accepte bientôt le bitcoin.

« Le Bitcoin est un actif extrêmement liquide accepté partout dans le monde. […] Le fait que sa masse monétaire soit finie (21 millions) est cruciale. Tout le contraire de l’Ethereum dont la masse monétaire peut être modifiée. À partir de là, tout est dit. Je n’ai aucune confiance en ce qu’ils font. […] La monnaie Fiat est une fraude. […] L’inflation est inhérente au système de monnaie fiat et nous commençons à le voir également aux États-Unis. L’impression monétaire y est hors de contrôle. Le dollar n’est pas une monnaie solide. C’est une blague. »

En parlant de milliardaires, notons que les CEO de Twitter et Tesla participeront à la conférence The B World le 21 juillet. Cela permettra au Doge Father de se consoler après avoir été déclaré persona non grata à la conférence Bitcoin 2021. #FuckElon

L’autre excellente nouvelle pour le bitcoin est venue de NYDIG. Cette compagnie focalisée à 100 % sur le bitcoin s’est associé avec Q2 pour permettre aux américains d’acheter du Bitcoin directement via leurs app bancaires. Q2 fournit les app à près de 30 % des 100 plus grandes banques américaines, soit 18 millions de personnes. Et ce n’est que le début…

Autre signe qui ne trompe pas : 14 % des conseillers financiers américains recommandent désormais d’accumuler du bitcoin pour sa retraite. Le WSJ souligne qu’ils étaient moins de 1 % il y a un an…

L’inflation sera “temporaire”…

Imaginez-vous que les prix des logements US ont bondi de 24 % par rapport à l’année dernière d’après la National Association of Realtors. +15 % d’après l’indice Case-Shill & Home Price Index. Du jamais vu depuis que les données sont compilées (1987)…

US HOME PRICES vs FED Balance SHeet
Prix moyen des ventes immobilières (350 000 $) vs Bilan de la FED (8064 milliards $)

Même la banque centrale Allemande s’attend à ce que l’inflation globale atteigne 4 % d’ici la fin de l’année (contre 5 % actuellement aux États-Unis). Les prix à l’importation ont bondi de 12 % d’une année sur l’autre, au plus haut depuis 30 ans. La Deutsche Bank prévient même que le retour de l’inflation est une « bombe à retardement » qui pourrait s’installer sur « le long terme ».

En France, l’IPC bidonné de l’INSEE affichait « seulement » 1.50 % d’inflation au mois de mai. À comparer avec le rendement de 0.50 % du livret A. Pour le dire de manière plus claire, l’épargne perd 1 % de pouvoir d’achat chaque année. Concernant les prix immobiliers français (non inclus dans les calculs de l’INSEE…), cela fait des décennies qu’ils grimpent de 7 % tous les ans…

L’inflation globale est déjà au-dessus de 4 % dans de nombreuses grandes économies : Inde, Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Mexique, Russie, Turquie, Brésil, Argentine, etc.

Cerise sur le gâteau, le prix du baril ne montre aucun signe de baisse. Nous sommes toujours au plus haut depuis octobre 2018 et l’AIE prévoit une persistante augmentation de la demande en 2021.

Terminons en répétant que l’inflation est largement supérieure aux chiffres avancés par les instituts de statistiques dont le Job est de camoufler le braquage de l’inflation. D’après Michael Saylor, l’inflation est plutôt de 1 % par mois aux États-Unis. Cela veut dire que le dollar perd la moitié de sa valeur en seulement 3 ans et demi…

Le bitcoin continue de voguer dans son canal de consolidation 30 000$ – 40 000$ mais ne manquez surtout pas notre analyse BTC/USD de mecredi dernier dans laquelle nous expliquions pourquoi nous avons probablement trouvé le Bottom.

BTC/USD

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *