Le Bitcoin (BTC) est-il accessible aux minorités ? Pas pour UBS.

Les fiats c’est tendance ! Bitcoin (BTC) serait d’une autre ère, avec des défauts évidents qui sauteraient aux yeux de tout bon économiste. Quand un défenseur des banques traditionnelles étale son savoir sur le BTC, on ne peut qu’en rire ou en pleurer.

Quand une banque suisse parle d’inclusivité…

Le 30 avril 2021, l’économiste en chef d’UBS Wealth Management, Paul Donovan, publie un billet intitulé “Does Bitcoin defy the Zeitgeist ?” – Bitcoin défie-t-il l’esprit du temps ? – sur le site web d’UBS.

Paul Donovan commence en indiquant qu’”Il y a quelque chose de bizarre avec Bitcoin. Bitcoin semble défier spécifiquement l’esprit du temps, d’une manière que les autres cryptomonnaies ne font pas“.

Donovan critique ensuite la conception selon laquelle Bitcoin est un actif de couverture contre l’inflation. L’offre fixe du BTC ne garantit pas selon lui sa valeur, tout en évoquant la forte volatilité du BTC par le passé.

Janvier 2021, Donovan s’en prend à l’offre fixe de Bitcoin, qui pourrait provoquer selon lui, l’effondrement de sa valeur et de son pouvoir d’achat.

Que serait une attaque contre Bitcoin sans évoquer son mining énergivore ? Donovan parle d’un Bitcoinde plus en plus destructeur pour l’environnement – plus il est créé et utilisé, plus les dommages environnementaux sont importants“.

Il va même jusqu’à traiter la gouvernance de Bitcoin de “ploutocratique que démocratique“. Seul un nombre infime de personnes détiendrait du BTC.

Ce dernier serait inaccessible aux groupes minoritaires avec un accès internet limité, alors que les politiciens et les économistes se sont mis à l’heure de l’inclusion.

La narration serait “d’une importance capitale pour l’évolution de Bitcoin“. Ce dernier n’embrasserait cependant pas “l’esprit du temps moderne“.

Donc la banque, c’est mieux ?

Toutes les critiques de Donovan sont-elles fondées ? Il a néanmoins réussi à provoquer une levée de boucliers des bitcoiners sur les réseaux sociaux.

Pour Max Keiser, “UBS ne comprend pas la signification de ‘Zeitgeist’. Face à la menace existentielle que représente Bitcoin – alors que le véritable zeitgeist populaire s’oriente contre eux – Paul Donovan débite des inepties de boomer à l’électorat gériatrique de la banque dans l’espoir d’éviter l’extinction. Cela ne marchera pas“.

Un autre twitto partage cet avis : “Je ne suis pas sûr que vous compreniez ce que signifie le mot ‘zeitgeist’ – sinon vous diriez que Bitcoin en fait partie intégrante“.

Un bitcoiner n’a pas manqué de souligner l’hypocrisie de la critique selon laquelle le BTC n’est pas accessible aux groupes minoritaires, sachant que ces derniers ne pourraient ouvrir un compte bancaire UBS. Alors qu’il pourrait créer gratuitement un wallet BTC avec un smartphone Android d’entrée de gamme.

Certains attendent la fin du monde, d’autres l’effondrement de Bitcoin. Ils devront tous attendre encore un bon moment.

Plus d’actions

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *