Le Bitcoin (BTC) a-t-il trouvé son “bottom” ?

Le bitcoin a de nouveau fait une incartade sous la barre des 30 000 $, en baisse de près de 50 % depuis l’ATH. Pour ceux qui aiment voir le verre à moitié plein, le BTC a toutefois autant d’utilisateurs qu’internet en avait en 1997 et s’affiche toujours en hausse de plus de 200 % depuis un an…

Qui vend ?

La promotion 2021 qui passe son baptême du feu. Les derniers arrivants jettent l’éponge, trahis par les gros bonnets qui ont commencé à vendre dès février avant d’accentuer les ventes au mois de mai. Cela étant dit, le vent semble tourner. Les deux graphiques suivants (de l’excellent site Glassnode) montrent que les gros poissons détenant entre 1000 et 10 000 BTC (courbe violette) ont tendance à racheter autour de 30 000 $ :

Les courbes grises représentent le prix du BTC
La courbe violette représente le nombre de bitcoins détenus par les adresses ayant entre 1000 et 10 000 BTC
La courbe bleue représente le nombre de bitcoins détenus par les adresses ayant entre 100 et 1000 BTC
Source : @Woonomic

Les adresses détenant entre 100 et 1000 BTC n’ont jamais vraiment vendu (courbe bleue). Celles entre 10 et 100 BTC se sont remises à engranger des BTC depuis la mi-mai, de même que celles entre 1 et 10 BTC. Celles détenant entre 0.1 et 1 BTC n’ont jamais cessé d’accumuler.

Ce sont donc ceux qui possèdent entre 0 et 0.1 BTC (0 et 4000 $) qui capitulent alors que les vétérans patientent, voire accumulent de nouveau. Le graphique suivant incorpore justement les adresses détenant le moins de bitcoins (courbe violette). Ces dernières continuent de se délester, échaudées par la baisse de 50 % depuis le plus haut d’avril :

La courbe jaune représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant plus de 10 000 BTC
La courbe rouge représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant entre 10 et 1000 BTC
La courbe violette représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant entre 0,001 et 10 BTC 
Les barres vertes représentent le prix du BTC
Source : SANTIMENT
La courbe jaune représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant plus de 10 000 BTC
La courbe rouge représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant entre 10 et 1000 BTC
La courbe violette représente le nombre de BTC détenus par les adresses ayant entre 0,001 et 10 BTC
Les barres vertes représentent le prix du BTC
Source : SANTIMENT

La courbe jaune [whale holders] inclut les adresses comprenant plus de 10 000 BTC contrairement à la courbe violette du premier graphique, d’où la différence. Dit autrement, les très grosses baleines ont cessé de vendre un peu plus tôt que les baleines moyennes (celles entre 1000 et 10 000 BTC).

Si cette analyse On-Chain dit vraie, alors nous ne sommes plus très loin d’un nouveau marché haussier. Et même si l’été se montre calme, le dernier trimestre nous promet de toute façon un nouveau bull run.

La FED fait remonter le Dollar

La banque centrale américaine a secoué les marchés en faisant croire qu’elle comptait rehausser les taux plus tôt que prévu. Ces effets de manche ne sont bien entendu que de l’esbroufe. La banque centrale américaine imprime toujours 120 milliards $ par mois et Jerome Powell s’attend même à ce l’inflation (déjà à 5%) accélère encore !

Les prix immobiliers US ont augmenté de 24 % en un an ! Circulez, il n’y a rien à voir… Il aura suffi que la FED effleure l’idée de rehausser les taux pour que le dollar remonte d’un coup sec, pesant en retour sur le bitcoin.

Ce répit sera néanmoins de courte durée car la vraie croissance a disparu depuis le pic de pétrole conventionnel franchi en 2006. Ce pic aurait d’ailleurs dû servir de dernier avertissement à notre société de consommation partant en exponentielle (sans même parler de climat). Mais non…

Croissance réelle = énergie. Les deux sont indissociables. Le FMI anticipe une croissance de 6 % du PIB mondial en 2021 si bien que l’Agence Internationale de l’Énergie table sur une hausse de 4.6 % de la demande d’énergie. La croissance dépend avant tout du transport. Et le transport (qui fonctionne à 95 % avec du pétrole), engloutit 60 % de la production de pétrole. Dit autrement, il n’y a plus assez d’énergie pour générer le genre de croissance dont la FED aurait besoin pour remonter les taux.

Et le baril de pétrole étant parti pour atteindre 100 $ d’ici la fin de l’année, gageons que l’inflation va encore s’aggraver. En outre, le pétrole étant vendu exclusivement en dollar, cette hausse du baril va mécaniquement faire baisser le billet vert. Tout cela est de très bon augure pour le bitcoin à moyen terme. Et les gesticulations de la FED n’y changeront rien.

Les mineurs quittent la Chine

L’organisation de la conférence Bitcoin le jour anniversaire du massacre de la place de Tian’anmen est mal passée du côté du parti communiste chinois…

Les premiers coups de semonce de la part du PCC ont eu lieu avant la conférence, notamment en direction des mineurs situés dans des régions charbonnières. A l’époque, le fondateur de BTC.TOP, Jiang Zhouer, avait dit que la situation n’était « pas aussi mauvaise qu’on ne le pense ». Par ailleurs, un des gouverneurs de la banque centrale chinoise avait caractérisé le bitcoin « d’outil d’investissement ».

Mais nous apprenons cette semaine que même les mineurs situés au Sichuan (énergie hydraulique) sont priés de plier bagage… Résultat, la moyenne mensuelle du hashrate du bitcoin est tombée au plus bas de l’année.

Il s’agit là d’une erreur stratégique de taille quand on sait que l’Iran – qui est appelé à devenir le premier fournisseur d’énergie de la Chine – s’intéresse de près au bitcoin et a encore saisi 7000 machines de mining cette semaine…

Mais apparement, le PCC s’inquiéte de la menace que le bitcoin représente pour son totalitarisme même s’il serait bien pratique pour contourner le pétrodollar.

En effet, n’oublions pas que la Chine essaie de faire disparaître le cash afin de parfaire son fameux « crédit social » qui permet de bloquer l’argent des « mauvais » citoyens. Si le bitcoin en pâtit à court terme, il est écrit d’avance qu’il reviendra en force pour contourner cet apartheid géré par l’IA.

Terminons sur une touche positive en notant que le directeur macro du fonds géant Fidelity (4000 milliards en gestion) a déclaré le 14 juin que nous avions atteint le « bottom ». Jurrien Timmer n’a pas eu le nez creux mais ce sentiment fait sens puisque nous avons vu que les gros poissons se remettent à accumuler. Hold.

Plus d’actions

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *