Le Bitcoin Atteindra-t-il Vraiment 1 Milliard de Dollars ?

Le Bitcoin bientôt à 1 milliard de dollar ? Fidelity, un des plus gros hedge fund de la planète, a présenté un nouveau modèle de prédiction pour le prix du BTC. Selon sa nouvelle méthode de calcul, le prix décollerait bien au-delà des précédentes estimations.

Prédiction du Prix du Bitcoin en Fonction de l’Offre et de la Demande

Par le passé, une des principales façons d’emmètre des prédictions sur le cours du Bitcoin était une fonction de croissance appelée Model Demand – Modélisation de la demande. Sauf que celle-ci ne tient pas compte de nombreux paramètres, et s’apparente plutôt à la croissance de l’usage d’une technologie.

On y fait d’ailleurs références en tant que Mobile Phone S curve – une modélisation de la diffusion des téléphones portables au sein de la population mondiale.

Cette courbe est proche d’une fonction logarithmique. Elle commence en étant presque verticale et elle tend vers une limite. Ce qui fait qu’elle devient horizontal avec le temps. Pour traduire cela avec le prix du Bitcoin, c’est l’équivalent d’un prix qui commence par croitre très violement avant de stagner au cour du temps.

Seulement, pour Jurrien Timmer, Directeur du département Macro Economie au sein du gestionnaire d’actif Fidelity, ce graphique ne rend pas compte de la réalité.

bitcoin : prediction BTC demande VS prédiction BTC offre

Deux modèles de prédictions du Bitcoin s’affrontent sur ce graphique : un qui utilise l’offre, l’autre la demande.

Le model de prédiction basé sur la demande tend vers 1 millions de dollars à l’horizon 2040. Si cette valeur aura déjà de quoi rendre heureux la plupart des investisseurs, elle est pourtant sous évaluée selon Fidelity. Le nouveau model de valorisation du Bitcoin donne plutôt un BTC à … 1 milliard de dollars, au même horizon temporel. Soit un facteur x1000 de différence.

Un BTC à 1 Milliard en 2037

Pour expliquer les différences entre les deux modèles, Timmer rappelle leurs constructions. Pour le modèle basé purement sur la demande, le Demand Model, l’objectif final du cours du Bitcoin semble s’établir autour de 1 million de dollars.

Selon la loi de Metcalfe, la valeur d’un réseau (ou, par déduction, le prix du bitcoin) croît géométriquement lorsque le nombre de ses utilisateurs augmente linéairement.

La loi de Metcalfe explique notamment l’importance que peuvent prendre les interaction dans un réseau au fur et mesure que ses utilisateurs augmentent. Par exemple, Twitter : un utilisateur seul n’y verrait aucun intérêt. Mais s’il y a plus d’utilisateurs, le nombre d’interaction augmentera exponentiellement par rapport aux comptes qui sont créé.

En d’autres termes, l’utilité (la valeur) du Bitcoin devrait croître beaucoup plus rapidement que son réseau d’acheteurs, de vendeurs, d’échanges, de distributeurs automatiques de billets et de détaillants participants.

Mais le modèle de prédiction basé sur la demande ne prend pas en compte l’ensemble des paramètres. Et c’est ce qui a été mis en lumière par cet analyste de Fidelity.

Le second modèle s’appelle Stock to Flow, qu’on pourrait traduire par stock à écouler. Ce modèle utilise la rareté et les paramètres inflationnistes externes pour estimer le prix futur du Bitcoin.

En effet, deux paramètre clef entourent l’évolution du prix : la rareté à venir régulièrement via les halvings, et l’inflation du dollar, qui est la principale unité utilisée pour mesurer le Bitcoin.

Les Halvings impactent le minage. Il s’agit d’une réduction de la récompense que vont toucher les fermes de miners et leurs installations de serveurs en échange de leur travail. Ces mécanismes créent une raréfaction de la crypto monnaie. Ceux-ci ont historiquement vu la valeur du Roi des Crypto être multipliée par 10. Contrairement à une augmentation de 50 % du prix envisagée par les prédictions basées sur la demande.

L’inflation du Dollar Sous-Estimée dans les Prédictions sur le Bitcoin

Pour expliquer l’importance de l’inflation du dollar, Timmer utilise une autre comparaison. Sur un graphique, qu’il a construit, il retrace la valeur d’un dollar investit dans différents actifs en 1700. Et compare les pouvoirs d’achats qu’il représenterait aujourd’hui, en fonction de l’investissement.

Pouvoir d'achat d'un dollar en 1700 s'il avait été investit dans des actions, de l'or, des obligations, du cash ou des fiat.

Pouvoir d’achat d’un dollar en fonction d’un investissement en bourse ou dans l’or, des obligations ou les fiats. Il serait intéressant d’y voir la courbe du Bitcoin.

Un dollar investit dans les fiats par exemple, aurait beaucoup perdu de sa valeur par rapport au dollar de 1700. 98 % pour être exact. Le pouvoir d’achat d’un dollar actuel représenterait 0,02 dollars de 1700.

En revanche, un dollar investit dans les marchés boursiers vaudrait aujourd’hui presque 4 milliards de fois sa valeur. Notamment à cause de l’inflation, celle là même qui a réduit la valeur de notre précédent dollar à 2 centimes.

Ces comparaisons peuvent sembler hasardeuses. Mais il y a peu de temps encore, une fortune d’un millions de dollars semblait être le summum de la richesse. Et aujourd’hui, ce sont les milliardaires qui semblent être réellement riche. Cela n’est pas seulement due à une explosion de leurs fortunes. C’est que la monnaie possède de moins en moins de valeur. Apple, par exemple, a maintenant une valorisation de 1000 milliards de dollars. Une somme inimaginable en 1700 pour une action coté en bourse.

Une Analyse Partagée par la Deutsche Bank

Ces analyses sont particulièrement importante dans le contexte actuel. Car l’inflation des monnaies est très liée à la démocratisation et à l’adoption des Crypto monnaies.

En plus de pousser les gens vers des monnaies qui échappent au système des banques centrales, l’inflation continu de fragiliser les plus fortes économies. C’est un signe d’instabilité, qui pourrait non seulement rapporter encore plus d’adeptes aux cryptomonnaies, mais en plus augmenter leurs valeurs.

Un point de vue partagé par la Deutsche Bank. Dans un rapport appelé Konzept Prediction, la banque allemande voit les cryptomonnaies dominer l’économie d’ici 2030.

Les forces qui ont maintenu le système actuel de la monnaie fiduciaire semblent désormais fragiles et pourraient s’effilocher dans les années 2020. Si c’est le cas, cela commencera à entraîner un retour de bâton contre la monnaie fiduciaire et la demande de monnaies alternatives, comme l’or ou la crypto, pourrait monter en flèche.

Bien que le discours ambiant soit focalisé sur les performances à court termes, et que les principales préoccupations des analystes résident dans l’analyses des points pivots de la semaine, la réalité est là. Pour des entités financières aussi respectables et importante que Fidelity et Deutsche Bank, l’impact des crypto monnaies n’est plus à démontré. Loin des gourous et des tartuffes qui parlent encore de bulle spéculative.

Le réel enjeux est d’évaluer dans quelle mesure les cryptos risquent de précipiter la chute des systèmes économiques et financiers que nous connaissons. Quand le Bitcoin est annoncé à 1 milliard de dollar, ce n’est pas tant le prix du BTC qui explose que le prix du dollar qui chute.

Investir dans les pièce numériques et crypto comme Ethereum ou Bitcoin reste une des meilleures protections face à un avenir qui s’annonce tumultueux.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *