Le Bitcoin a plusieurs défis à relever pour être adopté

Relever ces 7 défis accélérerait l'adoption du Bitcoin (BTC) 101
Source: Adobe/Petkov

Sept défis importants font actuellement obstacle à l’adoption du Bitcoin (BTC), selon les participants à la conférence BTC Miami qui se sont confiés à Cryptonews.com.

Bitcoin Miami (2021) est une conférence majeure sur le Bitcoin qui s’est tenue à Miami, les 4 et 5 juin 2021. L’événement a rassemblé des milliers de personnes et a été couronné de succès.

Les initiés qui se sont entretenus avec Cryptonews.com ont identifié un certain nombre de problèmes importants qui ralentissent l’adoption du BTC par le grand public.

1. La scalabilité

Ce n’est certainement pas une surprise. David Shafrir, cofondateur et président de GDA Capital, la branche des marchés de capitaux du groupe de sociétés GDA, l’a désigné comme l’un des plus gros problèmes auxquels est confronté le Bitcoin, étant donné que le réseau, pour le moment, n’est pas capable de gérer un grand nombre de transactions. Il gère environ 7 transactions par seconde (TPS), ce qui est nettement inférieur au plafond de 24 000 TPS fixé par Visa.

“Cela ne présage rien de bon pour une utilisation à l’échelle mondiale, car une utilisation accrue étranglerait la vitesse des transactions et ferait grimper les frais de réseau à des niveaux exorbitants”, a-t-il déclaré.

Cependant, plusieurs solutions sont en préparation, notamment le Lightning Network, qui est une solution de mise à l’échelle de couche 2 conçue pour supporter le poids des données de transaction.

Relever ces 7 défis accélérerait l'adoption du Bitcoin (BTC) 102
Moyenne mobile sur 7 jours. Source: bitinfocharts.com

Matthew Gundrum, le directeur marketing du service de paie en cryptomonnaies Bitwage, a également souligné que, si le Bitcoin espère recevoir plus d’adoption, il doit également fonctionner comme un système de paiement. “Des innovations comme le Lightning Network pourraient changer cet état de fait, comme le démontrent déjà des entreprises comme Strike.

2. Les entreprises l’acceptant comme moyen de paiement

L’acceptation du Bitcoin comme moyen de paiement par les entreprises est un défi, selon William Zielke de BitPay. 93 % des consommateurs possédant des cryptomonnaies indiquent qu’ils veulent pouvoir les dépenser, mais de nombreux commerces de premier plan n’ont pas encore proposé le BTC comme moyen de paiement, a-t-il déclaré.

Selon une étude récente de BitPay et de la plateforme d’informations interactives PYMNTS, sur 8 008 consommateurs américains (utilisateurs et non-utilisateurs actuels et anciens de cryptomonnaies) interrogés en février, 57 % des propriétaires de cryptomonnaies ont effectué au moins un achat en Bitcoin l’année dernière, et 59 % des consommateurs qui n’ont jamais possédé de cryptomonnaies souhaitent les utiliser pour effectuer des achats dans un futur proche. Parallèlement, une récente enquête internationale menée par Mastercard a montré que 40 % des personnes interrogées envisagent d’utiliser la cryptomonnaie comme moyen de paiement.

Dans un cas comme dans l’autre, l’ensemble de l’industrie crypto a désormais les yeux rivés sur le Salvador, où le BTC aura cours légal en septembre prochain et où les commerçants seront obligés d’accepter le BTC. Cependant deux législateurs de l’opposition visent à modifier les clauses clés de la loi sur le Bitcoin.

3. La volatilité

La volatilité est un autre problème, a rappelé M. Shafrir, et cela ne surprend personne. Et bien que de nombreux partisans du BTC affirment que la volatilité est une caractéristique, et non un bug, elle constitue “un obstacle important” à l’adoption par le grand public, a-t-il souligné.

“Si les vétérans de la crypto comprennent que le Bitcoin est là où il est aujourd’hui en raison de sa volatilité inhérente, il est peu probable que l’investisseur moyen puisse supporter une baisse intrajournalière de 30 %”, continue-t-il.

La volatilité reste l’un des principaux arguments contre le statut de réserve de valeur du Bitcoin, a noté M. Shafrir, ajoutant que “lorsque le Bitcoin atteindra la masse critique et que la liquidité augmentera à l’échelle mondiale, il sera beaucoup plus difficile pour les individus, ou même les organisations, de faire varier le prix du BTC – ce qui signifie que la volatilité diminuera.”

Volatilité du Bitcoin:

Relever ces 7 défis accélérerait l'adoption du Bitcoin (BTC) 103
Volatilité de la paire BTC/USD sur 30 jours. Source: buybitcoinworldwide.com

4. Le statut juridique

William Zielke a noté la récente décision du Salvador, qui a secoué le monde, d’accepter le BTC comme monnaie légale. Il a déclaré que BitPay avait été encouragé d’apprendre qu’un premier pays avait fait du Bitcoin une monnaie.

Il a ajouté que, “tant que le Bitcoin ne deviendra pas une monnaie (en opposition à un statut de réserve de valeur), l’adoption continuera d’être lente.”

5. La pédagogie

Selon M. Zielke, de nombreux utilisateurs ne savent même pas qu’ils peuvent dépenser leurs bitcoins, et ils ne savent pas comment le faire. Pour faire passer le message sur ces deux points, il faut de la pédagogie.
M. Gundrum souligne un fait: “Le Bitcoin est compliqué”, il comporte de nombreux facteurs qu’il faut apprendre et comprendre. “Toutes les entreprises du secteur doivent donner la priorité à l’éducation et à la suppression des idées fausses, afin que les gens puissent entrer dans cet espace en toute confiance”, a-t-il déclaré.

6. Réglementation ou autoréglementation

La réglementation des cryptomonnaies est un sujet sur lequel tout le monde n’est pas d’accord : certains la considèrent comme bénéfique, d’autres comme préjudiciable. Pourtant, beaucoup estiment qu’un système décentralisé ne peut pas s’adapter à des cadres réglementaires conçus pour des systèmes centralisés et que la décentralisation, de par sa conception, nécessite une autorégulation.

M. Shafrir estime que les réglementations en vigueur dans toutes les grandes économies restent “le principal obstacle” à la croissance des cryptomonnaies. Le Bitcoin est actuellement contraint de se conformer à des réglementations et à des systèmes qui n’ont pas été conçus pour une telle innovation et ces réglementations “favorisent les opérateurs historiques au détriment des perturbateurs, car les gouvernements ne savent pas comment protéger les consommateurs et les marchés lorsque le système financier est décentralisé”.
Il ajoute:

“Les gouvernements du monde entier doivent adopter les nouvelles technologies et permettre aux leaders du secteur des cryptomonnaies de développer un modèle d’autorégulation qui encourage l’innovation, tout en protégeant les consommateurs.”

7. Des membres de la communauté “toxiques”

“La communauté Bitcoin se sent très isolée et est parfois, toxique”, a déclaré Matthew Gundrum.
Cela peut être particulièrement visible sur les réseaux sociaux tels que Twitter et Clubhouse. Et bien que certains affirment que “ces personnes folles et passionnées sont nécessaires”, il faut aussi nécessairement veiller à ce que les gens ne soient pas effrayés par cet l’univers Bitcoin.

“Certains affirment que tout le monde finira par en venir au Bitcoin, donc la façon dont la communauté agit à l’heure actuelle n’a pas vraiment d’importance”, conclut M. Gundrum.

Toujours en attente de l’explosion (To The Moon)

Malgré les obstacles, les participants à la conférence ont souligné que les particuliers et les entreprises s’intéressaient beaucoup aux cryptomonnaies, et plus particulièrement au Bitcoin, et qu’ils voient le prix de cette cryptomonnaie exploser bientôt.

Cette conférence était un bon indicateur de ce qui va arriver, a déclaré M. Gundrum, notant le nombre “stupéfiant” et la diversité des participants.

“Cela va être un voyage long et difficile, mais le Bitcoin est l’une des inventions les plus importantes de tous les temps et les gens commencent enfin à s’en rendre compte.” Ainsi, la réponse à la question de savoir ce qui attend la plus ancienne crypto du monde est que “’Le bitcoin va aller sur la lune (To The Moon)”.

La plus grande leçon que BitPay a tirée de la conférence est que l’intérêt des consommateurs et des entreprises “explose”, a déclaré Zielke. Pour 2021 et 2022, l’entreprise prévoit que l’adoption par les commerçants et les consommateurs se généralise, car de plus en plus d’entreprises et de consommateurs se tournent vers le Bitcoin et d’autres cryptos comme moyen de paiement.
________

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h” et “Investir dans Bitcoin“.

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *